Les dangers liés aux goûters des enfants

Dans le cadre de la sensibilisation pour une bonne nutrition, la commission chargée de la sécurité sanitaire des aliments et nutrition de la fédération comorienne des consommateurs (FCC)  organise des campagnes de sensibilisation sur les dangers liés aux goûters qui sont donnés aux enfants, comme les chips, les sodas, ….
Ce jeudi 08 décembre 2016, a eu lieu la première présentation à l’école privée Franco-Arabe (EPFA). Une activité qui a mobilisé les enseignants, les parents et les élèves des classes de primaire de l’établissement.

Lire la suite

Formation sur la gestion des association par la FCC

Le jeudi 1er décembre 2016 au foyer CASM de Mtsangani, a pris fin l’atelier de formation sur la gestion des associations de Ngazidja. Quatre jours d’apprentissage, de partage et d’orientation entre les participants. Ceci entre dans le cadre d’un projet de trois sessions de formations pour le mois de Novembre financé par la Banque Mondiale à travers le projet ABGE (Appui à la Bonne Gouvernance Économique). Les bénéficiaires étaient des représentants d’associations locales, en tout 25 associations formées. Lire la suite

Des membres de la FCC formés sur la Méthodologie d’enquête et de sondage. ​

article-2La FCC a organisé du 07 au 10 novembre, en collaboration avec le projet ABGE/RCIP4, la formation sur la méthodologie d’enquête et de sondage à l’Hôtel Retaj. Cette formation avait comme objectif principal de former les membres de la FCC sur les différentes méthodologies d’enquête et de sondage afin d’optimiser la collecte des données pour mettre en place une base de données statistiques fiable et accessible à  la population.

Les participants de cette formation sont issus des différentes antennes régionales de la FCC et des participants venant d’Anjouan et de Moheli. La cérémonie d’ouverture a été marquée par l’allocution du Président de la FCC, Saïd Mchangama qui a fait un bref rappel sur les objectifs et missions de la FCC ainsi que les défis qu’elle doit relever avec l’aide de ses membres à travers cette formation. Il a beaucoup insisté sur l’importance des données statistiques qui se présentent comme un outil efficace pour le développement d’un pays, que ce soit dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la construction de routes… Lire la suite

L’eau de la Mamwe est revenue mais COFIPRIX ne répond toujours pas

13903384_10154374972294935_7198014458000877335_nNous sommes de ceux qui avons pesté contre la Mamwe à cause des robinets secs pendant une semaine. Ce qui n’a pas été dit, on se demande pourquoi, est la raison de cette pénurie.

Le système de distribution d’eau est vétuste et souffre de beaucoup de déficiences. Les gens originaires du sud qui viennent quotidiennement à Moroni, souffrent depuis plus d’un an des travaux de sa modernisation. Il reste encore des travaux à faire pour réparer ou remplacer des équipement et pièces vétustes : tuyaux, câbles, ventouses…

La responsabilité de la pénurie de la semaine passée, reviendrait à la société Cofiprix, plus connue comme partenaire minoritaire du Groupe Bolloré dans Moroni-Terminal. Cofiprix s’est bien intégrée au petit groupe d’entreprises qui commercent de tout aux Comores. Elle livre du ciment et participe aux appels d’offre de publiés par les services de l’état, et les organisations internationales.
Lire la suite

Bolloré Transport Logistics : bénédiction ou danger ?

BoloreQue dit l’état à Bolloré Transport Logistics .

Le groupe Bolloré qui gère le port de Moroni (Moroni Terminal) en association avec Cofiprix , actionnaire minoritaire, vient de créer la société Bolloré Transport Logistics dont il est l’unique actionnaire.

Je suis de ceux qui pensent que l’attribution de la concession du port de Moroni à une grande entreprise de dimension mondiale dans les opérations portuaires est bénéfique à notre pays. Depuis l’implantation de Moroni Terminal, la planification et la prévisibilité pour l’approvisionnement se sont beaucoup améliorées.  Attendre des marchandises ne nécessite plus d’interroger les esprits. Les délais, les coûts de transport et de manutention ne sont plus des inconnus qui parfois mettent en péril les entreprises. Les équipements modernes du port ont permis de réduire les pertes et détériorations des marchandises. Les vols ont aussi beaucoup diminué.

L’implantation de grandes entreprises dans des pays comme le nôtre est un coefficient multiplicateur de la formation professionnelle et du maintien des connaissances des cadres nationaux. A ma connaissance, Bolloré n’a jamais été accusé de s’immiscer dans les affaires politiques du pays. Des différends sur la tarification opposent parfois Moroni Terminal et d’autres professionnels comme les transitaires, chose habituelle dans tous les ports du monde. La FCC a une fois été appelée par le ministère des finances pour aider au dialogue avec les transitaires. Lire la suite

Huile de grignons d’olive douteuse (3)

IMG_20160723_114628Huile de grignons d’olive douteuse (3): Le producteur-exportateur HBS à 30380-St Christol les Alès France, voir nos précédents posts, a reconnu auprès de la FCC-France « avoir fait une erreur d’étiquette ». Le responsable a qualifié l’huile de grignons d’olive, comme « le plus bas de gamme dans toutes ses composantes ». HBS a déclaré vouloir dédommager son client et prendre les frais du rapatriement de la marchandise non vendue.

La FCC-F se réunit aujourd’hui pour voir la suite à donner en France à ce classique : dumping de produits non conformes, interdits de vente, ou invendables à la clientèle, dans les pays pauvres. Lire la suite

SAWAPRIX a enlevé l’huile suspecte des étagères et ne la vend plus

IMG_20160723_114628Huile de grignons d’olive douteuse : SAWAPRIX à retiré les bouteilles des étagères.

Ce matin un haut responsable de Sawaprix a informé la FCC qu’elle a ordonné aux gérants des magasins de la chaîne d’arrêter la vente de l’huile produite par HBS. Voir mon poste d’hier.

La FCC se félicite de la réactivité de Sawaprix et appelle les propriétaires des magasins à former le personnel sur la sécurité sanitaire des aliments. L’ état a le devoir de dispenser ces formations. Lire la suite

Mamwe progresse

unnamedMamwe : Bon courage.

Les représentants régionaux de la FCC chargés du suivi de la Mamwe se sont réunis ce matin. Ils se sont félicités des progrès de l’approvisionnement de l’électricité. L’amélioration enregistrée dans les régions hors Moroni, au mois de ramadan se maintient, 3 semaines après la fin du mois du jeûne. Il a été décidé d’envoyer une lettre d’encouragement au directeur de la Mamwe.

Ci-dessous le relevé de l’approvisionnement au mois de juin. Pour les 3 premiers mois de l’année de janvier à mars 2016, le total des heures dans la région sud était de 48 heures Lire la suite

La FCC demande l’interdiction de vente de l’huile de grignons d’olive

IMG_20160723_114731La FCC demande l’interdiction de vente de l’huile de grignons d’olive de la marque Jean Romeo du producteur HBS, vendue par les établissements Sawaprix.
La FCC a saisi les autorités comoriennes et informé l’OMS. En France la FCC-France a contacté le producteur qui figure sur les bouteilles pour clarification. Ce producteur a déjà été sanctionnée par la justice française en 2014. Il n’a toujours pas répondu aux questions et au message d’un scientifique franco-comorien de haut niveau, docteur en sciences de l’alimentation, nutritionniste, Prix Parmentier en 1989 de l’innovation scientifique et membre du comité des experts de la FCC. Lire la suite

Table ronde pour la mise en place d’un comité de suivi des engagements de l’Etat et de la Ma-mwe

unnamed (1)La FCC a organisée le samedi 28 mai 2016 une table ronde dont l’Objectif était de mettre en place un comité de contrôle du suivi des engagements de l’Etat et de la MA-MWE dans le contrat de performance. Le DG de la Ma-Mwe, le gouverneur de la banque centrale des Comores, des cadres de la banque mondiale, des représentants des antennes régionales de la FCC, le responsable de la Cellule de Reformes Economiques et financières auprès du Président Ikililou Dhoinine, entre autres, ont tous pris part à cette réunion.
Lire la suite