Banque : le client est une vache à lait idiote.

 

Voici la petite odyssée de la FCC (Fédération Comorienne des Consommateurs) pour payer sa cotisation à Consumers International à Londres.

 

 

 

  • 1er acte : nous voulons payer par virement; nous choisissons Exim Bank réputée être la banque la plus rapide pour les transactions internationales.

Les frais forfaitaires sont de 10.000 FC (20 euros)  pour un virement en dollar et de 25.000  FC (50 euros) pour un virement en euro, la devise à laquelle est rattaché le franc comorien.

Comme nous sommes dans un marché libre, Exim Bank, banque de capitaux tanzaniens a le droit de se spécialiser dans les transactions en dollars. Mais il est impensable qu’une opération en dollar revienne deux fois et demi plus chère qu’en euro.

Le client comorien moyen, le petit commerçant, l’artisan et le technicien indépendant qui règlent leurs achats en euros à l’étranger sont pressés comme des citrons. Faire un virement de 50 euros coûte 30.000 FC ( 60 euros) de frais (25000 + 5.000 SWIFT); un virement de 50 dollars revient à 15.000 FC (30 euros) (10.000 + 5000 SWIFT).

  • 2e acte : nous choisissons alors de payer 50 dollars par un transfert MONEYGRAM.

Nous sommes tombés de nos chaises en constatant que la banque nous a pris 32.500 fr (65 euros) pour l’équivalent de 50 dollars + 5.000 FC de frais soit 37.500 fr (75 euros). Le taux de change était ce jour de 386 fr pour un dollar. D’où viennent ces chiffres ?

Dans le formulaire d’envoi qui sert de reçu, le taux de change n’est pas indiqué (voir copie). La FCC saisit la banque qui, avec une mauvaise foi évidente, justifie ce montant élevé par des frais qu’elle n’arrive pas à prouver. Sommé de faire le décompte des  frais, un des directeurs finit par dire qu’en fait la devise achetée est la livre sterling et non le dollar demandé par la FCC!

Le formulaire-reçu délivré par Exim Bank stipule clairement qu’il s’agit de dollars. En aucun moment la banque n’a informé la représentante de la FCC que la devise achetée est la livre sterling et non le dollar. Consumers International doit être payé 50 dollars, un point, un trait.

La FCC  menaçant de porter plainte, Exim Bank a fini par annuler la transaction sans frais pour la FCC, et a procédé à un virement de compte à compte en couvrant elle-même les frais.

Résultats : 19.300 FC (39 euros) payés au lieu de 37.500 fr (75 euros).

Combien de familles envoyant de l’argent à leurs enfants à l’étranger laissent chaque jour des sommes d’argent indues sans le savoir? A ce stade, il n’est pas possible pour la FCC de prouver si de la part de la banque il y a eu erreur ou tricherie.

En tout état de cause, le client doit lire attentivement les reçus ou chercher avis notamment auprès des permanences de la FCC à Magudju.

Cette aventure justifie la priorité donnée par Consumers International à la mobilisation pour la transparence des transactions financières et à la baisse de leurs coûts. La FCC en fait un axe prioritaire.

Rifhat Mohamed

 
Print Friendly, PDF & Email