Bâtiment : c’est le temps de faire monter les murs avant le ramadan et les mashuhuli

ciment 2Le prix du ciment homologué à 66000 F prix magasin , se vend chez nombre de commerçants à 60000 F, soit 65000 F transport et manutention compris pour une livraison à Moroni.
En 2014 la tonne s’est vendue à plus de 100000 F. Il y a à peine 2 mois, elle se vendait à 80000 F.
Une réunion de concertation a eu lieu le samedi 26 mars aux Douanes, à l’initiative et sous la présidence du Chef de centre M. Madouhouli. La FCC, a réaffirmé sa position : la loi actuelle qui taxe le ciment au prix de revient, Coût+Assurances+Fret (CAF) doit être appliquée au lieu de l’ancienne tarification convenue entre l’état et les importateurs sur la base d’un prix CAF forfaitaire de 94 euros. L’arrivée de nouveaux importateurs, Cofiprix et Lafarge a changé la donne.

L’année dernière les importateurs, derrière l’organisation patronale MODEC, résistaient à toute tarification basée sur la valeur transactionnelle, sous prétexte que cela avantagerait, les compagnies étrangères (Cofiprix, Lafarge…) et ruinerait les nationaux. La FCC demandait le respect de la loi. Une loi votée pour libéraliser le commerce, affermir la concurrence qui doit bénéficier au consommateur. Les Douanes et les Importateurs ont fini par s’entendre sur le respect de la loi. Cette fois les importateurs traditionnels, qui ont appris à grouper leurs commandes pour bénéficier de prix d’achat avantageux et réduire les coûts de transport et d’assurance, s’avèrent partisans de la concurrence et de la taxation ad-valorem. Ils demandent à juste titre que la loi s’applique sur les autres matériaux de construction comme les fers à béton. Un bateau de ciment est arrivé avec une cargaison dont le coût de la tonne CAF est à 70 €uros. La FCC a insisté pour que ce prix avantageux bénéficie au consommateur qui doit pouvoir acheter la tonne à moins de 60000 F au magasin. La délégation à l’économie doit revoir le prix homologué à la baisse. Lors de la réunion, les représentants de l’état, ont fait état de la baisse des recettes douanières et laissé entendre l’adoption de valeurs mercuriales, c’est-à-dire, fixées par le ministère des finances et les douanes pour certains produits indépendamment de leurs valeurs transactionnelles. On discutait alors des fers à béton, dont les prix ont aussi baissé. Les douanes avancent que les prix CAF payés par les nombreux importateurs occasionnels sont plus élevés que ceux des importateurs établis. L’état qui n’a pas les moyens de contrôler les prix effectifs payés par les occasionnels perd de l’argent en leur imposant les mêmes taxes que les importateurs établis, qui achètent de grosses quantités à des prix avantageux et qui sont plus facilement contrôlables. C’est un autre débat. En attendant c’est le bon moment pour élever les murs.
Les prix de matériaux de constructions sur la liste sont représentatifs des prix pratiqués à Moroni ce 28 mars.
prix
ciment 3 ciment ciment1
Par Said MCHANGAMA
Print Friendly, PDF & Email