Mamwe progresse

unnamedMamwe : Bon courage.

Les représentants régionaux de la FCC chargés du suivi de la Mamwe se sont réunis ce matin. Ils se sont félicités des progrès de l’approvisionnement de l’électricité. L’amélioration enregistrée dans les régions hors Moroni, au mois de ramadan se maintient, 3 semaines après la fin du mois du jeûne. Il a été décidé d’envoyer une lettre d’encouragement au directeur de la Mamwe.

Ci-dessous le relevé de l’approvisionnement au mois de juin. Pour les 3 premiers mois de l’année de janvier à mars 2016, le total des heures dans la région sud était de 48 heures Continuer la lecture

Table ronde pour la mise en place d’un comité de suivi des engagements de l’Etat et de la Ma-mwe

unnamed (1)La FCC a organisée le samedi 28 mai 2016 une table ronde dont l’Objectif était de mettre en place un comité de contrôle du suivi des engagements de l’Etat et de la MA-MWE dans le contrat de performance. Le DG de la Ma-Mwe, le gouverneur de la banque centrale des Comores, des cadres de la banque mondiale, des représentants des antennes régionales de la FCC, le responsable de la Cellule de Reformes Economiques et financières auprès du Président Ikililou Dhoinine, entre autres, ont tous pris part à cette réunion.
Continuer la lecture

Durée de la fourniture de courant par la Mamwe dans le sud de la Grande-Comore en mars et avril.

distribution ma-mwe dans le sud2_page_001_crOn notera que du 1er janvier au 31 mars, la fourniture fut de 18h35mn au total pendant le premier trimestre. Il y a donc une “amélioration” au mois d’avril, certes loin des attentes mais peut être un signe d’espoir. Notez les 2 mn de fourniture du mercredi 20 avril. Quand les Comoriens disent que le courant a “bipé”, ce n’est pas qu’une contribution à la langue française. Continuer la lecture

Les Comores, seul pays où la baisse du prix du baril de pétrole ne bénéficie pas le consommateur ?

Crédit photo agoravoxEn septembre 2011, le gouvernement a décidé d’augmenter les prix des produits pétroliers de 50f par litre et cela pour une durée de 5 cargaisons sans aucune mesure d’accompagnement pour compenser cette hausse. La conséquence fût la flambée des prix notamment le prix du transport et du poisson. Il avait justifié cette hausse par l’endettement chronique de la Société Comorienne des Hydrocarbures (SCH). La FCC a contesté cette décision, la qualifiant d’illégale et injustifiée, sans parvenir à fléchir la position de l’Etat. Elle rappelait que la SCH, jouissant d’une situation de monopole, se devait d’assurer certaines obligations comme un meilleur approvisionnement et des prix abordables. Il incombait donc à l’Etat de pallier en cas de besoin aux insuffisances de la société (déficit, insuffisance de trésorerie, …) et de tout faire pour que le citoyen, le consommateur puisse accéder aux produits ou services dans les meilleures conditions possibles.

Et cela dure depuis. La mesure temporaire n’a jamais été abrogée malgré l’ évolution du marché. Or depuis 2014, le cours du baril de pétrole n’a pas cessé de baisser, passant sous la barre des 30 dollars le baril en janvier 2016, son plus bas niveau depuis 2003. Et selon certains experts, cette baisse n’est pas près de s’arrêter avec l’arrivé du pétrole iranien sur le marché et le ralentissement de l’économie chinoise. Continuer la lecture

Pour la Mamwe : Allah n’a pas créé les ingénieurs, ni l’effort, ni la détermination.

Ma-mwePour  la Mamwe : Allah n’a pas créé les ingénieurs, ni l’effort, ni la détermination.
Nos ingénieurs et gestionnaires ont appelé les sharifs pour envoyer en enfer les moteurs mal entretenus, les fils vieux de 30 ans et l’incompétence de personnes recrutées pour leur bulletin de vote au village.
La Mamwe ne croit plus aux  prières quotidiennes de son personnel.   Elles sont généralement suffisantes dans les autres pays électrifiés ​monothéistes​,​
où on croit aussi  à la volonté du Tout Puissant d’aider les humains par sa création des sciences, des technologies, des ingénieurs, des techniciens, des gestionnaires, de l’entretien, de l’amour du travail et de la responsabilité.
Qui ira expliquer à la Mamwe  qu’Allah devient très furax quand sa première parole au prophète (Ikra’a = lis, apprend) n’est pas respectée et que ses louanges au travail et à l’effort sont ignorés.

Continuer la lecture

Dialogue Banque Mondiale-FCC sur le redressement de la Mamwe

unnamed (1)A l’initiative de la Banque Mondiale (BM), un premier débat en téléphone webex dans le dialogue Banque Mondiale-FCC sur le redressement de la Mamwe. A Moroni, la FCC a demandé la participation de personnalités représentatives des différentes phases de lutte pour l’électricité et l’eau. Mme Hissane Guy, chef d’entreprise et Présidente de l’office National du Tourisme, M. Youssouf Madi, chef de village de Singani au nom des chefs de village, MMES Amina Abbas et Mbariki Djalim pour le mouvement des femmes de Moroni, M. Idriss Mohamed pour le secteur privé, MM. Youssouf Mohamed, président de la commission des affaires sociales du Conseil de l’île de Ngazidja et le rapporteur de la commission, M Abdourahamane Mouigni, responsable de la commission éducation de la FCC, Hayatte Abdou, chargée de la communication, et Said Mchangama, président représentaient la FCC, assistés de Salmata Ali Bakar du groupe cartographie numérique de la FCC.

Parmi les sujets touchés : la transparence de l’aide et des subventions, le recrutement et les capacités techniques de l’équipe de direction et du personnel, la politisation de l’entreprise/ gestion rationnelle, un contrat de performance contraignant avec des indicateurs vérifiables, les mesures d’urgence, l’engagement de l’état pour la subvention à la mamwe. Les énergies alternatives, la centrale à fuel lourd, la synergie entre bailleurs de fonds. Le débat fut franc, courtois et constructif. Continuer la lecture

Mouvement Madji na Mwendje : Île Morte les 9,10 et 11 février

Mercredi 04 avril, le Président Ikililou a invité le MMM à une rencontre à Beit Salam, sur la crise de l’énergie. Ces deux dernières semaines le MMM a multiplié les réunions de ses organisations membres et les tournées dans les localités. La population est en colère. Les engagements pris par le gouvernement suite à la journée ïle morte du 29 octobre, ne sont pas respectés. Aucune explication n’est donnée.  Le MMM a décidé d’une action Île Morte de 3 jours les 9,10 et 11 février (Shenda, Kume, Kume na Mwedja)
Ma-mwe
Cela alors que 7 milliards de KMF sont attribués par la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Mondiale pour le redressement technique et commercial de la Mamwe. La BAD qui finance la très grande partie a ciblé la révision des groupes et le réseau, la Banque Mondiale le redressement commercial. 

Continuer la lecture

Excédé, le MMM repart à l’assaut

Face à l’accentuation de la crise énergétique ses dernières semaines, le mouvement Madji na mwendje (MMM) présidé par Saïd Abdallah Mchangama,  président de la Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC) a tenu une réunion mardi 13 janvier au CASM Mtsangani. La rencontre avait pour but  de discuter et  réfléchir sur les actions à mener devant le non respect des engagements du gouvernement.Ma-mwe Continuer la lecture

Electricité : Non au grand retour en arrière!

MamweCela fait des  semaines  que le plan de  distribution de la Mamwe n’est plus respecté. La direction, il faut le reconnaître, informe le gouvernement et le MMM, de chaque pas en arrière, dans la réduction de la capacité de production.

Il faudrait trouver la tombe du sorcier consulté pour l’implantation du sorcier de Vwadju, pour la brûler, tant à suivre les explications de la Mamwe, ce  site  est  kisirani-nuhusi. Puisque la Mamwe fait de son mieux mais rien n’y fait.

Les pièces des moteurs  chinois qui auraient dû  être livrés en novembre, ne sont toujours pas arrivées et la Mamwe a décidé d’aller les acheter elle-même  à Dar Es Salaam , avec l’assistance  de l’ambassade des  Comores en Tanzanie.  C’est sur  la base de la disponibilité de ces pièces que la Mamwe s’engageait à une  amélioration du plan de  distribution à la fin de 2014

Les  Iraniens qui révisent d’autres  moteurs promettent, promettent  et traînent. Continuer la lecture