Risques d’inondation

12654614_10153891531229935_5282355913305882097_nHier , une partie du quartier de la Coulée, a été envahie par les eaux d’un torrent. Des habitations et pas que de fortune, sont temporairement inhabitables à cause des boues ; le mobilier est détérioré.

Depuis 4 ans les alertes se multiplient. Les études et et les séminaires aussi. La seule Direction Générale de la Sécurité Civile (ancien Cosep) malgré son dévouement n’a pas les moyens d’apporter les solutions en amont, et ce n’est pas son rôle. Le ministère chargés des infrastructures et de l’urbanisme, l’armée, le ministère de la production (agriculture), les gouvernorats, les mairies, la sensibilisation des citoyens doivent chacun jouer son rôle en bonne intelligence.

Ce matin de campagne électorale, les habitants, essayaient chacun de se protéger en recourant à ce qu’ils sont sous la main : cailloux, sacs remplis de graviers, creusement de canaux de déviation. Aucune autorité. Je ne parle pas des seuls candidats. Mais des administrations techniques. Continuer la lecture

L’exploration pétrolière aux Comores

imagesPour  avoir  du pétrole, il faut  obligatoirement passer  les étapes  de l’exploration, du forage, de l’extraction, de la distribution, du raffinage et de la commercialisation.

Au stade actuel,  le pétrole comorien est  à l’étape  de l’exploration, c’est-à-dire étape où  les sociétés pétrolières  mènent des recherches géophysiques bien précises dans le sous-sol afin de  localiser les endroits où le pétrole peut être  piégé dans la réserve. Avant la réalisation de cette  étape d’exploration, il est très  difficile de confirmer ou d’infirmer l’existence du pétrole dans une réserve. Continuer la lecture

La randonnée FCC dans le massif de la Grille

DSC09408La randonnée dans le massif de la Grille a enfin eu lieu. Elle a été d’un éclatant succès tant pour l’organisateur principal, la FCC  ou les randonneurs. Le seul couac,  je dirai,  le ”gender  balance’’. Les femmes ont boudées la randonnée. Sur les 2 camions que nous avions remplis, 3 femmes ont jugé utile d’aller admirer la nature et envier une forêt d’intérêt patrimoniale.

Certains parmi vous n’ont pas pu être au rendez-vous à  cause de leur état de santé. J’ai une pensé à Mme Tahamida Mzé, initiatrice et principale  organisatrice de l’excursion, au Lieutenant Loukman Azali, qui s’est beaucoup investi pour la tenue de  la randonnée. Tous deux n’ont pas pu y participer à cause de leur état de santé. Je leur souhaite un très bon rétablissement. Continuer la lecture

Les Comores, pays extrêmement vulnérable face aux changements climatiques

Je n’aime pas faire l’oiseau de mauvais augure surtout quand il s’agit de mon pays. Mais Le rapport en annexe sur la sécurité alimentaire et le changement climatique est très parlant. Les Comores sont considérés comme un pays extrêmement vulnérable face aux changements climatiques et l’acidification des océans.

Les experts ont utilisé 3 indicateurs pour évaluer la vulnérabilité des pays :

  • Le PIB
  • Le taux de croissance démographique
  • Le niveau de sous alimentation.

Or selon de rapport, les Comores, ont plus de 50 % de la population qui est sous-alimentée, ce qui représente des centaines de milliers d’affamés. Il est ressort de ces études les trois classements suivants:  Continuer la lecture

Moroni devient le site de décharge des ordures

Persuadé qu’Itsundzu lui appartient, une partie de la région d’Oichili a fait une donation à la commune de Moroni pour aménager et installer un site de décharge pour les déchets de la commune. Sauf que ce terrain est réclamé par la  région d’Itsandra comme étant une partie de son territoire. Ici, la question divise. Il ya d’une part les partisans de l’aménagement de la décharge et ceux qui sont opposés.

Ceux qui sont contre,  avancent qu’il y a de quoi avoir peur et qu’ils doivent se méfier après ce qui s’est passé dans les précédentes  décharges respectivement de Seleya Bambao et d’Itsambuni à Moroni où les responsables de la commune de Moroni se contentaient de déverser les ordures sans se soucier de leur traitement. Continuer la lecture