L’Unicef, un acteur engagé pour le bien être de l’enfance aux Comores.

L’agence des Nations – Unies pour l’enfance (Unicef) est l’un des principaux partenaires des Comores dans le domaine de la santé, de l’éducation et de la protection des enfants. En ce début d’année, nous avons interviewé Pierre Ngom, Représentant de l’Unicef aux Comores sur les priorités de son organisation pour 2015.P. NGOM

Quelles sont les priorités de l’Unicef aux Comores pour l’année 2015 ?

Nous avons plusieurs priorités pour l’année 2015. L’Unicef  Comores interviendra dans trois domaines importants. Il s’agit de la survie et du développement de l’enfant, de l’éducation des enfants puis de la protection et l’inclusion sociale des enfants. Continuer la lecture

L’école à tout prix

444 001

Envoyer un enfant à l’école devient de plus en plus comme une corde liée au cou pour beaucoup de comoriens. Avec le minime salaire que perçoivent les parents, surtout les fonctionnaires de l’Etat, le prix des fournitures scolaires ainsi que les frais de scolarités devienent un énorme défi.

A trois mois de la rentrée scolaire, Abdallah Mmadi, un fonctionnaire de l’Etat ne se remet toujours pas. Avec trois enfants : en Petite Section, en Grande Section et en Cours Elémentaire niveau 1 (CE1), il avait payé plus de 50.000Fc rien que pour les fournitures scolaires. Les deux enfants de la maternelle avaient encore chacun près de 10.000Fc pour les manuels et 20.000Fc pour celui du CE1. Continuer la lecture

Transport aérien, connaitre les droits des passager: Formation FCC

unnamedAprès une première Formation sur la recherche documentaire sur internet qui a eu lieu le 08/11/2014, la FCC a organisé une formation sur le Transport Aérien le samedi 15 Novembre 2014 à 9h30, cette formation été surtout basée sur les droits et devoir des passagers. Elle a été très instructive car elle a permis aux participants de bien comprendre :

L’importance du transport aérien et maritime par rapport à la configuration géographique du pays et au développement économique. Le transport est une activité importante car elle ouvre le pays et dynamise l’économie nationale, facilite les échanges techniques, scientifique et culturels car il facilite la communication entre les pays que ça soit par voie aérienne ou maritime.

Mr Ali Abdou, ancien directeur de l’aviation civile nous a montrés le rôle des institutions agissant dans ce secteur :  ANACM, AIMPSI, COM’AIR et ASECNA ; et la responsabilité des compagnies aérienne vis-à-vis  des passagers. Continuer la lecture

16ème assemblée générale de l’association YSIA , des manuels pour les Comores

AG YSIA 2014 (1)Le dimanche 16 mars 2014 a eu lieu la 16ème  assemblée générale de l’association YSIA à Auxerre. Le bureau d’YSIA a présenté  son bilan devant une quarantaine d’adhérents. A l’issue de cette AG, Mahmoud Ibrahime a remis à Barake Said Mze, 100 exemplaires de son manuel d’histoire destinés au groupe Scout Ngomé de Ntsoudjini. Continuer la lecture

Tout se joue au primaire

imagesLes directives ministérielles s’empilent  dans les armoires, les milliards s’engloutissent et pourtant, d’année en année, on enregistre une déliquescence du niveau des élèves, des résultats catastrophiques aux divers examens nationaux. En 2 013, le paroxysme de l’échec au bac a  délié les langues, suscité des débats houleux  sur le système éducatif  comorien.au point qu’une  de nos sommités en matière d’éducation a dû  tirer la sonnette d’alarme, suggérer aux politiques de « diversifier et de redynamiser l’enseignement secondaire de manière à accroître  l’accessibilité, l’égalité de chance et améliorer la qualité des enseignements et des apprentissages ». Continuer la lecture

L’enseignement aux Comores, que faire après tant d’échec au Bac?

Said Mchangama

Ce texte publié par M. Damir ben Ali dans Al Watwan, a déjà été posté dans le forum.  Je pensais le republier après mon retour au pays, étant à l’étranger, suite aux échanges sur la première femme comorienne instruite  et la (non) définition de ce qu’est pour nous l’instruction. La reprise  du débat sur l’échec au bac vient bien à propos  pour le porter à l’attention de tous.
Texte publié en supplément au n° 32 de “Al Watwan voir le lien:

Amroine

Je me permets d’intervenir dans ce débat, juste pour dire (i) que les Comores ont démontré qu’elles sont en mesure de mettre en place, d’organiser et de faire fonctionner un système éducatif qui peut répondre aux attentes de la population, avec en son sein un dispositif d’auto-évaluation pour son amélioration, et (ii) qu’elles peuvent encore se ressaisir pour trouver et faire évoluer une voie qui puisse être porteuse d’espoir. Continuer la lecture

Sénégal, le coût des études devient prohibitif à l’UCAD!

Message du doctorant ALI MOISSI M’MADI dans le forum de la FCC : https://groups.google.com/forum/#!forum/consommateurkm

MAY DAY    MAY DAY   MAY DAY

Il est temps que les dirigeants comoriens interviennent. Un décret a été signé par les dirigeants sénégalais portant a la hausse des inscriptions de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar  dans l’ensemble des étudiants (étrangers et nationaux) à partir de cette année 2013-2014. Mais comme disait les comoriens « MDROU KOUWA OPVWA MWA WAWO ». On dirait que ce  décret est venu « nous chasser de l’université ». Continuer la lecture

Conférences du ramadan au CNDRS

affiche conferences CNDRS

Mme Moinaécha YAHAYA nous a envoyé ce message à propos des conférences du ramadan au CNDRS.

“Mgu naridjayilie rifunge tsumu ya hairi, ya iɓaɗa na mikatre mindji. Ngamdrengo eshwaɓaha shinu nilalike eshama shaho wa huɗumzi (association des consommateurs), wadje ha windji harumwa emadjaɗiɗiliano yahe tsumu ho CNDRS hayina mfumtsanu.Na tsiɗundzu pvanu eɓarnamadji.”

Mwanaesha YAHAYA Continuer la lecture