Suspension de la production et de la distribution de l’Usine de Coca-Cola de Patsy

L’ Institut National de Recherche pour l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement (INRAPE) suspend la production et la distribution des coca-cola en bouteilles de l’usine de Patsy.
En effet suite à une inspection de routine, il a été trouvé des bouteilles capsulées de coca contenant des impuretés à l’intérieur.
Suite à cela l’INRAPE a acheté dans des épiceries au hasard ces bouteilles et qui contenaient également des impuretés. L’INRAPE va très prochainement faire une inspection conjointe avec le commissariat de la production de l’île d’Anjouan. En attendant, la production est arrêtée. L’INRAPE ordonne l’arrêt de la production et la commercialisation.

Voir communiqué ci-dessous Lire la suite

Pour la 1 ère fois, l’état protège le consommateur.

La FCC a sonné l’alarme après avoir constaté des impuretés dans des bouteilles d’eau minérale dont la date de vente n’est pas expirée.
Pour la première fois, les autorités à travers l’Institut National de Recherche en Agriculture, Pêche et Environnement (INRAPE), ont réagi dans le sens de la protection des consommateurs, notamment les enfants, à qui on fait beaucoup consommer de l’eau minérale dans un pays où la dysenterie et la typhoïde sont endémiques.
L’initiative de la FCC, a bénéficié d’une large couverture internationale.

Lire la suite

Huile de grignons d’olive douteuse (3)

IMG_20160723_114628Huile de grignons d’olive douteuse (3): Le producteur-exportateur HBS à 30380-St Christol les Alès France, voir nos précédents posts, a reconnu auprès de la FCC-France « avoir fait une erreur d’étiquette ». Le responsable a qualifié l’huile de grignons d’olive, comme « le plus bas de gamme dans toutes ses composantes ». HBS a déclaré vouloir dédommager son client et prendre les frais du rapatriement de la marchandise non vendue.

La FCC-F se réunit aujourd’hui pour voir la suite à donner en France à ce classique : dumping de produits non conformes, interdits de vente, ou invendables à la clientèle, dans les pays pauvres. Lire la suite

SAWAPRIX a enlevé l’huile suspecte des étagères et ne la vend plus

IMG_20160723_114628Huile de grignons d’olive douteuse : SAWAPRIX à retiré les bouteilles des étagères.

Ce matin un haut responsable de Sawaprix a informé la FCC qu’elle a ordonné aux gérants des magasins de la chaîne d’arrêter la vente de l’huile produite par HBS. Voir mon poste d’hier.

La FCC se félicite de la réactivité de Sawaprix et appelle les propriétaires des magasins à former le personnel sur la sécurité sanitaire des aliments. L’ état a le devoir de dispenser ces formations. Lire la suite

La FCC demande l’interdiction de vente de l’huile de grignons d’olive

IMG_20160723_114731La FCC demande l’interdiction de vente de l’huile de grignons d’olive de la marque Jean Romeo du producteur HBS, vendue par les établissements Sawaprix.
La FCC a saisi les autorités comoriennes et informé l’OMS. En France la FCC-France a contacté le producteur qui figure sur les bouteilles pour clarification. Ce producteur a déjà été sanctionnée par la justice française en 2014. Il n’a toujours pas répondu aux questions et au message d’un scientifique franco-comorien de haut niveau, docteur en sciences de l’alimentation, nutritionniste, Prix Parmentier en 1989 de l’innovation scientifique et membre du comité des experts de la FCC. Lire la suite

Les bactéries résistantes aux antibiotiques existent aux Comores

2016-03-10 13.16.52Le Docteur Mmadi Ibrahima

« Oui  les bactérie résistantes  aux antibiotiques existent aux Comores »

Dans un entretien avec Hayatte Abdou et Abdou Moustoifa de la cellule communication de la FCC, Le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins Gynécologue Mmadi Ibrahima, confirme que « les bactéries résistantes aux antibiotiques » sont bien présentes aux Comores. Il parle des risques de cette résistance et de la surveillance à exercer pour les femmes enceintes ainsi que les précautions à prendre face aux aliments industriels. Lire la suite

3ème Réunion du Comité de Pilotage du projet de Stratégie de Renforcement du Système Sanitaire et Phytosanitaire (SPS)

Dans le cadre de la clôture du plan d’activité 2015, du projet «  Stratégie de renforcement  du système  Sanitaire  et Phytosanitaire aux Comores (SPS) », il s’est tenu la troisième réunion du Comité de Pilotage du projet SPS, le jeudi 24 décembre à l’hôtel Mapongé situé à Hombo Mutsamudu  Anjouan. Cette réunion portait sur le revu et présentation de l’état d’avancement de plan de travail 2015 et les recommandations -suggestion sur le plan de travail 2016.

On comptait 20 participants  venant  d’institutions et ONG différentes dont 3 femmes et 17 hommes;

  • Projet Stratégie de renforcement du Système Sanitaire et Phytosanitaire (SPS)
  • Programme de Nations Unies pour le Développement (PNUD)
  • Ministère de production :
  • Ministère de l’économie
  • Cadre intégré
  • Confédération des Travailleurs Comoriens (CTC)
  • Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC)
  • Codex alimentarus
  • Journalistes

Nous avons noté l’absence d’un représentant de l’OMS et le ministère de la santé. Lire la suite

2ème Licence . A quoi joue le gouvernement, face à la tragi-comédie de l’assemblée ?

Licence TelmaIl faut vraiment avoir du temps à perdre et ignorer les procédures législatives pour s’amuser à argumenter avec des dirigeants d’une assemblée, qui se déshonorent à chaque publication, dans leur djihad contre l’implantation d’un deuxième opérateur. Chacun reprendra les bonnes explications techniques et juridiques de l’ANRTIC. Elles ont été maintes fois fournies avant le vote de la loi par des députés qui l’ont adoptée, en espérant qu’elle sera ignorée. Et, après le vote, quand la direction de Comores Telecom, abritée derrière un syndicat maison, s’arcboute au monopole avec comme seul argument, un nombre d’agents suffisants pour construire une pyramide en Egypte, et de l’argent donné aux gouvernements successifs sans que les impôts, redevances, licences et taxes ne soient dus. Jouer à répondre à Messieurs les chefs des députés ne sert à rien. On perd son temps. On ajoute à la confusion, objectif réel visé par ces lettres de Hamramba. Il n’y a pas besoin d’un constitutionnaliste pour savoir qu’à part la création d’une commission d’enquête qui peut pondre des résolutions, des recommandations et autres …tions, le rôle de l’assemblée est joué, fini, basta, basi. Le débat législatif sur la question est lui terminé. Chacun peut perpétuer son petit débat politique, et même écrire des thèses. Mais tout revient à l’ANRTIC maintenant et au gouvernement qui doit veiller à la mise en pratique de ses orientations et au respect de ses engagements. Lire la suite

Droit des passagers comoriens-Territoire français pour une compagnie malgache

Les passagers des compagnies aériennes qui desservent les Comores sont frustrés. Ils ont souvent l’impression que leurs droits sont bafoués et qu’ils n’ont aucun recours possible vis à vis de société en quasi-monopole et d’un état qui ne joue pas son rôle de régulateur.

Ben TCHEIKH a partagé ceci sur le forum consommateurkm@nullgooglegroups.com en réaction à ce message publié sur facebook:   Lire la suite

Facturation internet par application

Des rumeurs soutenues par des articles et preuves fournies par La Gazette des Comores et Al Watwan, laissent entendre que Comores Télécom travaille sur un projet qui consisterait à facturer la connexion internet par application utilisée. Ce projet nommé Gazelle serait même déjà en phase d’essaie.

Jusqu’à maintenent, l’unique société de télécommunications Lire la suite