Suspension de la production et de la distribution de l’Usine de Coca-Cola de Patsy

L’ Institut National de Recherche pour l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement (INRAPE) suspend la production et la distribution des coca-cola en bouteilles de l’usine de Patsy.
En effet suite à une inspection de routine, il a été trouvé des bouteilles capsulées de coca contenant des impuretés à l’intérieur.
Suite à cela l’INRAPE a acheté dans des épiceries au hasard ces bouteilles et qui contenaient également des impuretés. L’INRAPE va très prochainement faire une inspection conjointe avec le commissariat de la production de l’île d’Anjouan. En attendant, la production est arrêtée. L’INRAPE ordonne l’arrêt de la production et la commercialisation.

Voir communiqué ci-dessous Lire la suite

Pour la 1 ère fois, l’état protège le consommateur.

La FCC a sonné l’alarme après avoir constaté des impuretés dans des bouteilles d’eau minérale dont la date de vente n’est pas expirée.
Pour la première fois, les autorités à travers l’Institut National de Recherche en Agriculture, Pêche et Environnement (INRAPE), ont réagi dans le sens de la protection des consommateurs, notamment les enfants, à qui on fait beaucoup consommer de l’eau minérale dans un pays où la dysenterie et la typhoïde sont endémiques.
L’initiative de la FCC, a bénéficié d’une large couverture internationale.

Lire la suite

Huile de grignons d’olive douteuse (3)

IMG_20160723_114628Huile de grignons d’olive douteuse (3): Le producteur-exportateur HBS à 30380-St Christol les Alès France, voir nos précédents posts, a reconnu auprès de la FCC-France « avoir fait une erreur d’étiquette ». Le responsable a qualifié l’huile de grignons d’olive, comme « le plus bas de gamme dans toutes ses composantes ». HBS a déclaré vouloir dédommager son client et prendre les frais du rapatriement de la marchandise non vendue.

La FCC-F se réunit aujourd’hui pour voir la suite à donner en France à ce classique : dumping de produits non conformes, interdits de vente, ou invendables à la clientèle, dans les pays pauvres. Lire la suite

SAWAPRIX a enlevé l’huile suspecte des étagères et ne la vend plus

IMG_20160723_114628Huile de grignons d’olive douteuse : SAWAPRIX à retiré les bouteilles des étagères.

Ce matin un haut responsable de Sawaprix a informé la FCC qu’elle a ordonné aux gérants des magasins de la chaîne d’arrêter la vente de l’huile produite par HBS. Voir mon poste d’hier.

La FCC se félicite de la réactivité de Sawaprix et appelle les propriétaires des magasins à former le personnel sur la sécurité sanitaire des aliments. L’ état a le devoir de dispenser ces formations. Lire la suite

La FCC demande l’interdiction de vente de l’huile de grignons d’olive

IMG_20160723_114731La FCC demande l’interdiction de vente de l’huile de grignons d’olive de la marque Jean Romeo du producteur HBS, vendue par les établissements Sawaprix.
La FCC a saisi les autorités comoriennes et informé l’OMS. En France la FCC-France a contacté le producteur qui figure sur les bouteilles pour clarification. Ce producteur a déjà été sanctionnée par la justice française en 2014. Il n’a toujours pas répondu aux questions et au message d’un scientifique franco-comorien de haut niveau, docteur en sciences de l’alimentation, nutritionniste, Prix Parmentier en 1989 de l’innovation scientifique et membre du comité des experts de la FCC. Lire la suite

La fac des Sciences de l’UDC se mobilise contre la résistance aux antibiotiques

12342823_980122865403299_1631201527885447572_nUne conférence sous le thème « les antibiotiques dans l’alimentation » s’est tenue aujourd’hui jeudi 17 mars 2016 à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université des Comores. Cette conférence entre dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur le danger lié à l’utilisation abusive des antibiotiques dans l’alimentation lancée par la Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC) en partenariat avec la Faculté des Sciences et Techniques avec le soutien du conseil de l’ordre des médecins et de l’ASCOBEF.

Les intervenants à cette conférence étaient: Dr Halifa Youssouf, anatomopathologiste et Directeur des laboratoires de l’hôpital El-Maarouf. Dr Hamza Abdou Azali, phytopathologiste et enseignant chercheur à FST de l’Université des Comores et enfin l’équipe chargée de la nutrition et de la sécurité sanitaire des aliments de la FCC à savoir Subirat Mohamed Bedja, microbiologiste et coordinatrice chargée de la sécurité sanitaire des aliments à la FCC, Said Ibrahim, Nutritioniste et Kassim Bacar, microbiologiste. La prochaine conférence est prévue à Haseindje Washili ce dimanche 20 mars à 10h 00. Lire la suite

Les bactéries résistantes aux antibiotiques existent aux Comores

2016-03-10 13.16.52Le Docteur Mmadi Ibrahima

« Oui  les bactérie résistantes  aux antibiotiques existent aux Comores »

Dans un entretien avec Hayatte Abdou et Abdou Moustoifa de la cellule communication de la FCC, Le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins Gynécologue Mmadi Ibrahima, confirme que « les bactéries résistantes aux antibiotiques » sont bien présentes aux Comores. Il parle des risques de cette résistance et de la surveillance à exercer pour les femmes enceintes ainsi que les précautions à prendre face aux aliments industriels. Lire la suite

Traitement de la malnutrition aux Comores, témoignage de l’ancienne directrice de la DRS de Ngazidja

Unicef Canada_PHOTO_EN_9195-e1452615384280Suite à un article sur le « Plumpy’nut » surnommé « la potion magique » ou le « Nutella des pauvres » https://ecceafrica.com/plumpynut-lutter-contre-malnutrition-enfants/ , soumis pour étude à la commission nutrition de la FCC, le Dr Zouleika Abdallah, ancienne directrice de la DRS de Ngazidja nous livre ici un état de lieux de la prise en charge des enfants souffrants de malnutrition aux Comores, particulièrement à la Grande Comore.  En ce qui concerne la FCC, cet article nous a interpellé sur 2 points essentiels, le risque d’obésité et d’allergie suite à la consommation de ce produit même si le produit jouit d’une double recommandation de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et du PAM (Programme Alimentaire Mondial). Comme tout produit raffiné, le respect des conditions d’utilisation est indispensable pour éviter tout effet secondaire. D’où notre questionnement à savoir si dans les pratiques, notre système de santé applique à la lettre les protocoles.

Ce témoignage nous renseigne à la fois sur le fonctionnement et l’état des connaissances sur la question de notre système de santé. Lire la suite

3ème Réunion du Comité de Pilotage du projet de Stratégie de Renforcement du Système Sanitaire et Phytosanitaire (SPS)

Dans le cadre de la clôture du plan d’activité 2015, du projet «  Stratégie de renforcement  du système  Sanitaire  et Phytosanitaire aux Comores (SPS) », il s’est tenu la troisième réunion du Comité de Pilotage du projet SPS, le jeudi 24 décembre à l’hôtel Mapongé situé à Hombo Mutsamudu  Anjouan. Cette réunion portait sur le revu et présentation de l’état d’avancement de plan de travail 2015 et les recommandations -suggestion sur le plan de travail 2016.

On comptait 20 participants  venant  d’institutions et ONG différentes dont 3 femmes et 17 hommes;

  • Projet Stratégie de renforcement du Système Sanitaire et Phytosanitaire (SPS)
  • Programme de Nations Unies pour le Développement (PNUD)
  • Ministère de production :
  • Ministère de l’économie
  • Cadre intégré
  • Confédération des Travailleurs Comoriens (CTC)
  • Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC)
  • Codex alimentarus
  • Journalistes

Nous avons noté l’absence d’un représentant de l’OMS et le ministère de la santé. Lire la suite

Publication de la liste des dix principaux parasites d’origine alimentaire. FAO

http://www.fao.org/news/story/fr/item/237331/icode/

1er juillet 2014, Rome – Une liste des dix parasites d’origine alimentaire les plus nuisibles à l’échelle mondiale a été publiée aujourd’hui et de nouvelles directives sont en cours d’élaboration.

Les parasites affectent la santé de millions de personnes chaque année, infectant les tissus et organes musculaires, causant des maladies comme l’épilepsie, le choc anaphylactique ou la dysenterie amibienne. Certains parasites peuvent vivre des années dans notre corps. Lire la suite