Compte Rendu de la Réunion Contre la Censure de la VOIP par Comores Télécom

Des consommateurs comoriens se sont réunis aujourd’hui sous la présidence du Président de la FCC Mr SAID ABDALLAH MCHANGAMA au siège de la FCC afin de réfléchir ensemble sur les actions à mener face aux actes délibérés de sabotages de l’Internet par Comores Télécom. Cette réunion a vu la participation entre autres du Président et des membres de l’Association Comorienne des Consommateurs des TIC (ACTIC), des divers professionnels, et de simples consommateurs.

En effet, en cette veille de l’Aid; en cette période d’après BAC où les bacheliers effectuent les inscriptions et éventuellement les entretiens en ligne; au moment où on attend les coordonnées du transfert du membre de la famille en France pour finir le Ramadan; en ces temps où l’activité économique bat son plein; c’est ce moment qu’a choisi la Compagnie Nationale Comores Télécom pour brider l’Internet et ainsi bloquer tous les services de voix sur le réseau Internet en liaison avec les Comores.

L’importance de communiquer pour une population insulaire avec une forte diaspora sans parler des usages professionnels des TIC qui ne cessent de croitre dans le pays ont été souligné par les professionnels du tourisme, de l’imprimerie, des cybercafés, etc… présents à cette réunion.

Après avoir échangé sur la stratégie à adopter vis-à-vis de l’attitude de Comores Télécom, toutes les personnes présentes à cette réunion ont convenu d’entreprendre des actions à court termes visant au rétablissement de la Voix sur IP le plus rapidement possible et à long termes afin de ramener Comores Télécom à respecter le client-roi qui a tant subit de sa part malgré la cherté des services et du manque de qualité. Ceci qu’il soit usager du mobile, du fixe, du Cdma, de MPESSI ou carrément de l’Adsl;  le consommateur comorien des TIC comorien réclame ses droits.

Ainsi à court terme, c’est-à-dire avant l’Aid, les actions suivantes ont été retenues, à savoir :
L’organisation d’émissions audiovisuels notamment une émission qui s’est déjà tenue à 14 heures aujourd’hui même à la Radio tropique FM et diffusée à 21H
Une plainte signée par quelques associations de consommateurs et de professionnels sera déposée demain mardi 6 août 2013 à 10 heures à l’Autorité Nationale de Régulation des TIC (ANRTIC) sis à Oasis. (La présence de chacun de nous est exigée).
Une conférence de presse sera organisée au siège de la FCC à 11 heures demain mardi 6 août 2013
Un rendez vous avec les autorités est en préparation afin de les informer sur la situation et ses dangers vis-à-vis de l’économie du pays.

Et enfin à long terme, c’est-à-dire six jours après l’aid, Une commission a été mise en place afin de réfléchir et de coordonner les actions à venir qui peuvent s’apparenter à :

-Une journée spéciale qui sera organisée contre Comores Télécom 

Parcourir le pays et réaliser des actions de sensibilisation afin de s’assurer que chaque comorien réalise le crime commis par Comores Télécom et comprenne la nécessité d’agir pour un changement radical.

En gros, voilà ce qui ressort de la réunion d’aujourd’hui par rapport au mépris de Comores Télécom sur le consommateur des TIC comorien.

Fait à Moroni le 5 août 2013

Le Rapporteur

Print Friendly, PDF & Email