Contre le mépris de Précision Air ou Passagers comoriens faites respecter vos droits .

Le message ci-dessous a été publié dans le forum de la FCC (Fédération Comorienne des Consommateurs) par Achirafi Ahmed, un responsable de la FCC.

Chaque année pendant les vacances, les passagers des lignes Moroni Paris/Marseille via Dar Es Salaam, Antananarivo, Nairobi et Saint-Denis et Sanaa connaissent les mêmes problèmes : surbooking causant des reports de voyage sans compensation adéquate, bagages livrés plusieurs jours après l’arrivée, conditions déplorables de transit à Nairobi, manque de respect, pénalités anormales. 

L’année dernière la FCC avait engagé une campagne contre les pratiques de Kenya Airways. La direction générale à Nairobi se montrait prête à discuter des conditions éprouvantes pour les familles accompagnées d’enfants et les personnes âgées. Mais constatant que la diaspora qui constitue le gros de la clientèle ne se mobilisait pas, les responsables de Kenya Airways ont rompu les contacts. Il faut espérer que cette action déterminée des passagers à Dar Es Salaam marque le début d’une prise de conscience. La FCC continuera la sensibilisation. Il faut espérer que des associations au sein de la diaspora fassent de ce combat du respect des droits du passager une priorité concrète.

“Achirafi AHAMED
2:47 PM (3 hours ago)
to consommateurkm

A l’aéroport Julius Nyerere, nous comoriens dont des frères et des sœurs de la diaspora comorienne en France en particulier avons refusé d’une même voix le mépris. Tous unis, nous avons, dans un même élan, placé au plus niveau le caractère sacré, inviolable de la dignité humaine particulièrement celle des comoriens. Alors que nous devrions prendre nos sièges dans le Vol PW 640 de Precision Air, nous avons été surpris de constater que nos bagages n’étaient embarqués. Tout le monde sortait de l’avion, et d’une même voix nous avons exigé l’embarquement immédiat et inconditionnel de nos bagages. Ca n’a pas été facile. Notre détermination, notre volonté unanime de refuser ces pratiques indignes qui ne frappent que les comoriens, ont payées à juste titre. Alors que la compagnie jouait sur la division, sur la menace de recourir à la force, elle s’est trouvée impuissante face à notre intransigeance et n’avait qu’une seule alternative, celle de vider l’avion et embarquer nos bagages. La petite histoire, la police une fois arrivée sur le tarmac où nous étions ensemble assis, s’est, une fois informée de la raison de notre sitting, retirée dans la calme, disant que la revendication et plus que justifiée, que les passagers doivent obligatoirement voyager avec leurs bagages. Suite à ce geste combien irréprochable que nous livré, je voudrai rendre hommage à notre diaspora qui, hier, avec leurs enfants dont des bébés sur leurs épaules et prêts à affronter la force, n’ont pas fait de concession pour refuser l’injustice. L’unité qui s’est démontrée sur le tarmac de Moilim Julius Nyerere International airport ce Samedi 22 Juin 2013 va peut être bouger les compagnies. A vous sœurs et frères de la diaspora qui allez nous faire le plaisir de partager ensemble vos vacances, je voudrai vous informer que vous n’allez pas systématiquement atterrir à Hahaya avec vos colis. Pour s’assurer que vos bagages vous accompagnent de Dar es Salam, de Nairobi ou d’Antananarivo, vers Moroni, l’action d’hier doit continuer.

Achirafi AHAMED

Passager du vol PW 640 du 22/06/2013

Print Friendly, PDF & Email