Coordination contre les censures de Comores Télécom, compte rendu de la journée du 6 août 2013

La réunion des Consommateurs d’hier 5 août, a programmé entre autres actions à mener dans la journée de ce mardi 6 août 2013 : un dépôt de plainte et une conférence de presse.

Vers 10H de ce matin, la Fédération Comorienne des Consommateurs et  l’Association Comorienne des Consommateurs des TIC, représentées respectivement par  MM. Mohamed Said Abdallah Mchangama  et  Hamidou MHOMA, accompagnés de certains membres de ces structures et d’autres consommateurs comoriens ont déposé auprès de l’ANRTIC , représenté par  le Directeur Général,  assisté de certains de ses collaborateurs,  la plainte contre Comores Télécom pour censure et suppression de certains protocoles dont le VOIP.  

Les représentants de l’ANRTIC  ont  approuvé le bien fondé de la démarche et se sont engagé à agir auprès de Comores Télécom, pour rétablissement des droits des consommateurs.  La loi en vigueur sur les TICs aux Comores n’interdit pas l’utilisation de la voix IP par les usagers ; ce qui rend  purement illégale la suppression des protocoles de voix IP par Comores Télécom. Le réseau  Internet est un ensemble d’échange global de données neutres et  non distinctives.

La revendication relative au rétablissement de la voix IP par Comores Télécom est immédiate et  sans délai ; les échanges de vœux de l’Id El fitr entre les membres des familles étant une motivation supplémentaire.
Une rencontre entre l’ANRTIC et le Ministère de tutelle est prévue pour plancher sur cette revendication. L’ANRTIC s’engage, à donner suite à cette requête  au plus tard le vendredi 9 août 2013.

Faisant suite à ce dépôt de plainte, une conférence de presse est  tenue  à 11H de ce même mardi 6 août au siège de la FCC. Elle était animée par les deux Président ci-haut cités.

Plusieurs médias de la presse écrite, des Radios et des télévisions ont  pris part à cet événement.  Des personnalités politiques et sociales, des professionnels du domaine des NTICs et des usagers de l’Internet ont aussi fait le déplacement.

La mutation et l’importance de l’Internet dans le monde et l’impact socio-économique aux Comores ont été démontrées. Il est à craindre que Comores Télécom s’emploie à faire réexpédier le pays à une époque  loin derrière, où il fallait impérativement naviguer en boutre pour se rendre à Mombasa ; envoyer un télégramme pour annoncer un décès ; attendre le courrier postal qui annonce l’obtention de la bourse d’étude…

Les journalistes étaient captivés et  particulièrement inquisiteurs sur les aspects relatifs à la fibre optique et ses retombées non remarquables; l’arrivée imminente du 3G et pour quelle utilité ; la consommation énigmatique des crédits « Huri » et « Mpessi »  et tant d’autres questions liées aux problèmes que rencontrent les usagers de Comores Télécom.

La coordination  mise en place à l’issue de la réunion première d’hier, s’est donné rendez-vous demain mercredi 7 août à 10H au siège de la FCC pour faire le point de la situation et établir  le chronogramme des activités subséquentes.

                

Pour la Coordination

Saïd MZE DAFINE   et  Hamidou MHOMA

Print Friendly, PDF & Email