Front de lutte contre l’abus d’antibiotiques, il faut des laboratoires

DSCN9372« 550 000 est le nombre de personnes qui meurent chaque année à cause de l’abus d’antibiotique, selon l’OMS. »

15 000 tonnes de viande, 65 000 tonnes d’aile de poulet et 5 000 tonnes de ruminant sur pieds, constituent la quantité consommée par les Comoriens chaque année, selon le Dr Mbaye Toyb de l’ASCOBEF, lors de la Journée Internationale des Consommateurs célébrée par la Fédération Comorienne des Consommateurs, le mardi 15 mars 2016 au Conseil de l’Île de Ngazidja.

Le thème choisi par Consummer International est « les antibiotiques dans l’alimentation » ou « les antibiotiques hors de l’assiette ». A cette occasion,  la Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC) et la Faculté des Sciences et Techniques (FST), soutenues par l’Ordre National des Médecins, l’ASCOBEF et l’OMS ont pris l’initiative de former un Front de lutte contre  l’abus d’antibiotiques.

Ont pris part,

Le Vice Président Chargé de la santé, Dr Fouad Mohadji

Le Président du Conseil de l’Ordre National des Medecins

Le Doyen de la FST, Dr Achmet Mohamed et le Dr Azali Toxycologue

Le Dr Moussa Mliva de l’OMS.

Le Représentant de l’Unicef aux Comores  Monsieur Issa Coulibaly

Le Directeur de la santé régionale,  Dr Ben Halidi

Le Coordinateur Nationale du Projet Vet-Gov,  Dr Moutrafi Youssouf (Vétérinaire)

Le Chef laboratoire d’El-Maarouf , Dr Halifa Youssouf

Le Dr Mbaye Toyb de l’ASCOBEF

Nous avons été très honorés par la présence du Vice Président Chargé de la santé le Dr Fouad Mohadji  lors du lancement du Front contre l’abus d’antibiotiques par la FCC et la FST.

L’ouverture de la cérémonie a été faite par le Président de la FCC. Il a remercié les institutions de la santé présentes et a présenté son respect à toutes les personnes qui ont porté leur intérêt à cette journée. Le Doyen de la FST a lui aussi, remercié l’assistance et a témoigné l’engagement de la FST avec  la FCC pour défendre, et mettre à l’abri  les consommateurs comoriens du danger lié à l’utilisation abusive des antibiotiques.

Le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins,  le Dr Mmadi Ibouroihima a félicité la FCC et la FST de l’initiative. Pour lui, les bactéries résistantes aux antibiotiques est un fléau mondial.

Ces dernières  années beaucoup d’antibiotiques ne sont plus efficaces à cause de la résistance des bactéries. Cette dernière aboutis  à une impasse thérapeutique. Autrement dit  le médecin se trouve dans l’obligation de faire un mélange de plusieurs antibiotiques pour espérer guérir le malade.

Comment trouver des solutions pour lutter contre ce fléau mondial, qui est la résistance des bactéries aux antibiotiques ?

Pour le Président du Conseil de l’Ordre National des Médecins, des mesures de santé publique doivent être mises en place pour trouver un moyen de lutte contre la résistance des bactéries aux antibiotiques.

« Il nous faut des laboratoires » est le leitmotiv des propositions faites pour lutter contre la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Pour le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins, il faut des laboratoires d’analyse, une réglementation sur la prescription des antibiotiques, organiser des formations  des médecins et du personnels de la santé sur la réglementation et le protocole pour les indicateurs de prescription des antibiotiques.

Pour le Vice Président, chargé de la Santé, le Dr Fouad Mohadji ce qui manque dans notre pays et dans le domaine de la santé ce ne sont pas les textes. Mais des propositions de projets qui peuvent aboutir à un résultat concret.

Le Vice Président Chargé de la santé fait appel aux responsables de la santé de faire des propositions de projets qui peuvent aider à la lutte contre la résistance des antibiotiques.

Pour  Dr Moutrafi Youssouf,  il faut renforcer le  contrôle au niveau de la santé animal.

Les participants ont montré leurs inquiétudes face à l’auto médication, et face aux pharmacies ambulantes.

DSCN9433 (1)

Cellule de communication de la FCC

Print Friendly, PDF & Email