La 2ème Licence et le Président de l’Assemblée

Tristesse

Que dire quand on lit cette lettre du Président de l’Assemblée de l’Union ? Il ne suffit pas de se moquer de l’ignorance ou du mépris des textes par ceux qui les votent ou les font voter. Monsieur le Président, qui est médecin, a été ministre de la justice, c’est à dire le ministère conseiller principal du gouvernement dans l’élaboration des lois, et qui veille en premier à leur application. Cette lettre est un monument à l’ignorance de nos administrations. Elle devait être écrite par un ennemi des Comores qui cherche à ridiculiser le pays, ou un opposant voulant montrer que l’assemblée de l’union ignore qu’elle a voté en 2014 une loi autorisant le choix d’un deuxième opérateur.

Le plus triste est qu’on verra qu’à Beit-Salam, il se trouvera, des « techniciens » et conseillers pour s’affoler, non pas parce que nos députés ont raté une occasion de se taire, mais parce qu’il y a des voix discordantes dans la « majorité ». Des voix discordantes dans « la majorité », c’est plus important que le Président de l’Union que le Président de l’Assemblée ignore dans ce déchet. C’est plus important que les intérêts de la population dont le Président Ikiliou après des années de menaces de Comores Telecom, de couper les vivres aux barons du régime, a fini par s’en souvenir.

Tristesse, quand l’égoïsme, l’inconscience, l’ignorance des lois, le mépris envers le peuple, conduisent à publier un tel chiffon véritable crachat contre le pays, ses institutions et ses citoyens. L’auteur étant la première victime. C’est triste. Mais Non, nous ne désespérons pas. La preuve de nos combats est ce timide pas vers une possible satisfaction des consommateurs. Normal que ceux qui ne paient ni leur téléphone , ni la consommation internet, cherchent à garder leurs privilèges.

12080034_1165904393425331_7802662154618236366_o

Par Said Mchangama

Print Friendly, PDF & Email