La fédération comorienne des consommateurs (FCC) bientôt membre associé de Consumers international.

La nouvelle est tombée le week-end dernier. La demande d’adhésion  introduite par les responsables de la FCC auprès de Consumers international (CI), la fédération mondiale des groupes de consommateurs, basée à Londres (Royaume Unis) a été validée le 19 avril dernier. La fédération comorienne des consommateurs devient ainsi membre associée de cette alliance mondiale qui regroupe plus de  220 organisations membres dans 115 pays. En attendant la notification officielle des responsables de cette institution qui devrait intervenir dans les prochains jours, c’est par un  courriel émanant d’un membre du bureau Afrique de Consumers international dont le siège est à Pretoria (Afrique du Sud) que le président de la FCC a été informé de cette nouvelle.

« En devenant membre de CI, la FCC, fait un pas décisif dans la protection du consommateur comorien, et accroit ses capacités de proposition et de dialogue face aux autorités, aux producteurs et fournisseurs de biens et services », s’est ainsi félicité Saïd Abdallah Mchangama, le président de la FCC dans un message adressé aux membres de son association.

Dans la correspondance provenant du bureau Afrique de CI, il est notamment souligné que les responsables de cette organisation à Londres  ont apprécié  le « dynamisme » de la FCC. Ils ont également noté avec intérêt «  les campagnes de  sensibilisation de la population, des autorités, les formations internes, les efforts de communication, les initiatives de défense du pouvoir d’achat des consommateurs et les efforts pour engager une coopération avec les acteurs nationaux et étrangers capables d’influer sur la qualité de vie, la santé et l’environnement du consommateur » entrepris par les membres de la FCC depuis sa création. Il semble que, ce sont toutes ces considérations qui ont été concluantes dans la décision de validation de la demande de la fédération comorienne des consommateurs émise par le bureau de CI.

Il est vrai que cette association lancée récemment a fait preuve d’un dynamisme très rare dans les organisations de la société civile comorienne. L’association s’est, notamment, beaucoup illustrée le mois d’octobre 2011 en tant qu’une des organisatrices des manifestations de protestations contre la hausse des prix du carburant aux Comores. Elle avait auparavant organisé un séminaire, financé par l’Union Européenne sur les normes des établissements d’enseignement dans le pays. Le Ministre de l’Education, le président de l’Assemblée nationale et la quasi-totalité des acteurs nationaux et internationaux du système éducatif ont participé à cette rencontre. Ainsi, la FCC s’est, en peu de temps, imposée comme interlocutrice recherchée par les organisations internationales intervenant aux Comores. La presse locale a repris plusieurs fois des thèmes et des débats lancés dans le forum de discussion de cette fédération qui a lancé récemment un site internet www.consommateur.km.

Les propositions de la FCC  sur la lutte contre la vie chère, ont été prises comme base de travail par les services publics. Alors que le gouvernement comorien appelle à des assises sur la vie chère le 27 avril prochain certains observateurs et la FCC expriment leur scepticismes par rapport aux  résultats de ce rendez vous. Il est, toutefois, clair que les campagnes de la fédération ont leur part dans la prise de conscience du gouvernement sur les difficultés des citoyens pour affronter la vie quotidienne.

Le bureau de la FCC a toujours privilégié les relations avec les autres organisations de la société civile œuvrant dans la défense des droits des consommateurs. C’est dans cette optique que le président de cette association a effectué une visité le mois de mars dernier, à Mayotte, pour prendre contact avec les structures locales afin de voir les conditions pouvant conduire à une mutualisation des actions entre les îles de l’archipel et au-delà, de tout l’océan indien. L’adhésion de la FCC à Consumers international s’inscrirait, donc, dans cette logique.

Rappelons que CI est crée en 1960. « Notre vision est celle d’un monde où tous les consommateurs ont accès à des biens et à des services sains, sûrs et durables et où notre puissance collective est utilisée dans l’intérêt des consommateurs du monde entier », lit-on sur le site web de cette organisation qui se définit comme la « seule voix indépendante faisant campagne pour les consommateurs ».

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email