Le jus de NONI

Les articles sur le jus de noni sont nombreux sur la toile et encensent les bienfaits du noni. Une synthèse a déjà été effectuée par le Dr Solomon (Canada : http://www.bien-et-bio.com/UserFiles/Image/noni/noni.pdf).

Parlons simplement de faits scientifiques : ce jus se classe dans les “compléments alimentaires“. Cette catégorie de produits est extrêmement sous contrôle grâce au travail des différentes authorités de sécurité sanitaire à travers le monde.

Que disent les organismes de sécurité des aliments du monde?

  • En Europe :

Le Comité scientifique de l’alimentation humaine de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a autorisé l’utilisation du « jus de noni » (jus préparé à partir des fruits de Morinda citrifolia L.) comme nouvel ingrédient alimentaire destiné à être utilisé dans les boissons fruitées pasteurisées le 5 juin 2003.

Cette autorisation repose sur des études scientifiques rigoureuses. Ainsi, le fabricant a dû fournir des informations supplémentaires sur le jus de noni concernant une analyse destinée à mettre en évidence la présence d’anthraquinones, des données mises à jour sur la consommation, des informations sur les notifications des effets indésirables associés à sa consommation, des données sur la génotoxicité et la cytotoxicité, et un compte rendu d’une étude effectuée chez l’homme…

  • Aux USA :

La FDA (Food and Drug Administration) a rappelé à l’ordre des fabricants qui vantaient les bienfaits du jus de noni sur la base d’allégations sur la santé, chose interdite sur le plan réglementaire. En effet, toute allégation de santé doit reposer sur les résultats d’études cliniques validées par un protocole précis.

Quelques Remarques supplémentaires :

Je rejoins la position du Dr Mohamed Said Hassani sur le sujet, quant à la prudence à observer et à l’effet terrain sur la composition chimique du noni avec trois exemples :

  • Effets sur la tension artérielle :

Il a été montré que la teneur en polyphénols solubles du jus varie de 0,2 à 1,0 %. Ces polyphénols renferment des tannins, des tannins éllagiques, des anthocyanines, des catéchines, et des acides galliques et éllagiques. Or les études montrent que l’efficacité du jus sur la réduction de la tension artérielle dépend de la dose de consommation…

  • Effet analgésique :

Le laboratoire de pharmacologie de l’Université de Metz a découvert l’effet analgésique du noni. Les scientifiques ont déclaré que le noni était à 75 % aussi efficace que la morphine dans le traitement de la douleur, sans présenter de risque de dépendance.

  • Hépato toxicité :

Le rapport de l’EFSA,  fait mention de deux cas d’hépato toxicité liés à une surconsommation du jus de noni en Autriche.

Bakri

 

Print Friendly, PDF & Email