Les Changements Climatiques et la Montée du Niveau de la Mer : Contexte des Comores.

Le 17 Octobre 2009, le conseil des ministres du gouvernement des Maldives s’est tenu à 5 mètres sous les eaux de l’Océan Indien. Ce conseil extraordinaire avait pour but de sensibiliser le monde sur les effets des changements climatiques, notamment la montée du niveau de la mer, sur les petits pays insulaires. Des récentes observations ont révélé une élévation du niveau de la mer d’environ 3.23 millimètres par an en moyenne.  Les Maldives ayant a peu près 80% du pays à moins de 1m au dessus du niveau de la mer se voient menacés d’existence dans un futur très proche.

Les Comores pourraient prendre un petit confort sachant qu’il a un relief montagneux.  Ce confort ne pourrait cependant pas durer sachant que le taux de la montée du niveau de la mer sur les côtes comoriennes est presque le double de la moyenne, à environ 6 à 7 millimètres par an (le sud de Madagascar est un des endroits où le taux de la montée du niveau de la mer est le plus élevé).  A cela s’ajoute le fait que  beaucoup de villes et de villages, et des infrastructures routières et aéroportuaires se trouvent dans des zones à haut risque.

En effet, selon des estimations globales, une montée du niveau de la mer d’environ 2 à 3 mètres suffirait à plonger une bonne partie de nos grandes villes (Moroni, Mutsamudu, Fomboni, Mitsamiouli, etc.) sous les eaux de l’Océan Indien (voir figures ci-dessous). Un petit calcul nous dirait qu’il faudrait alors 300 ans pour atteindre 2 mètres.  Ces données sont par contre trompeuses car elles ne présentent que des statistiques générales, supposant un Océan statique et considérant seulement le niveau de la mer par rapport à la topographie, et à quoi s’ajoute aussi l’imprécision des données utilisées. Toutefois, elles servent à donner une image de l’ampleur du  problème et sensibiliser l’opinion. Si l’on tient compte des effets des marées qui selon certaines études peuvent varier jusqu’à plus de 10 mètres de hauteur, et l’érosion des côtes,  cette durée sera considérablement révisée à la baisse. Pour avoir une idée des effets des marées, allez passer une journée sur une plage comme Chindini, choisir un point au niveau de la plage et enregistrer la différence du niveau de la mer du matin au soir. Cela dit, on n’a pas le luxe d’attendre 300 ans pour agir, mais comme beaucoup de pays, il faut se préparer dès maintenant à l’image de l’Angleterre qui fait des prévisions pour une montée de 1 à 2.7 mètres d’ici l’an 2100.

La montée de la mer ne causera pas seulement  l’inondation des villes côtières et l’érosion des côtes, mais aussi la salinisation  du sol et des nappes phréatiques. La faune et la flore seront touchées à leur tour.

Pour avoir des données locales précises, plusieurs méthodes sont utilisées, tel que l’usage de bouées télémétriques, la lecture des mesures sur un pylône planté à certains endroits du sol de la mer, et aussi l’étude d’autres archives comme des photos (locales ou par satellite) ou emplacement d’objets qui peuvent être identifiés et datés, telle que la distance entre une maison sur la côte et la mer au fil des ans.

Les autorités devraient déjà commencer à identifier des zones à haut risque et empêcher que des nouvelles constructions soient érigées et aussi avoir des mesures d’urgence pour l’évacuation des zones en danger si des plans pareils n’existent pas déjà. Ceci pourrait aussi rentrer dans le cadre de l’alerte aux Tsunamis.  Il n’est pas rare de voir des nouvelles constructions dans des zones ou l’on voit clairement qu’elles étaient sous la mer dans un passé très récent.  Un projet pareil pourrait s’avérer très dangereux et couteux dans les conditions climatiques en cours.

Sources : NASA, climate.org, geology.org

Note: Figures in album « sea level rise »

Abdoul A. Oubeidillah, Ph.D.
Energy-water-Ecosystem Engineering Group
Environmental Science Division
Oak Ridge National Laboratory, USA
http://www.oubeidillah.com

Chindini Grande Comore

Mutsamudu Anjouan

Moroni Grande Comore

Moindzaza Grande Comore

Mitsamiouli Grande Comore

Hahaya Grande Comore

Fomboni Mohéli

Ouani Anjouan

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email