L’Indice des Prix à la Consommation du mois d’Avril

Nous voulons voir demain.

Nous publierons chaque mois l’Indice des prix du mois passé que nous présentons ci -dessous dans le texte du service qui le produit. Nous espérons que vous serez nombreux à l’observer et à le commenter. Pour les détails, cliquer sur le lien ouvrant le document à la fin de l’article.

Le service des statistiques des prix du Commissariat Général au Plan (CGP) publie tous les mois l’indice des prix à la consommation. Il s’agit de donner un aperçu de la variation des prix à la consommation des 180 produits constituant le panier de la ménagère dans la localité de Moroni comme l’indique cette introduction :

«  L’IPC est un indice de type Laspeyres qui couvre la consommation des ménages au sens de la Comptabilité Nationale. La population de référence est constituée de l’ensemble des ménages africains résidant dans la ville de Moroni. Le panier de la ménagère comprend 180 produits suivis dans 41 points d’observation repartis sur toute la ville de Moroni ; l’ensemble de types de points de vente est concerné. Plus de 1200 relevés de prix sont effectués chaque mois par les enquêteurs de la DGSP. La période de base de l’IPC est l’année 1999 et les pondérations de cet indice proviennent des résultats de l’Enquête Budget Consommation (EBC) réalisée en 1995. »

Comparé à avril 2011, l’indice de prix à la consommation globale a augmenté de 11,7%. La plus forte hausse se trouve au niveau des produits alimentaires (+15,7%), surtout le poisson (+34%) suivi par les légumes (+20,4%) et les huiles (17,3%). En gros ce sont les produits de base indispensables qui connaissent la plus forte hausse. L’indice de prix dans le transport est en hausse par rapport à l’année dernière, ce qui s’explique par la hausse du carburant courant 2011.

Dans ces résultats, il est étonnant de voir que le poste enseignement a une variation de 0%, lorsqu’on sait que le prix de l’écolage a augmenté à la rentrée dernière. On se demande sur quelle base est calculé le prix de l’enseignement !

On retiendra que l’inflation annuelle atteint au mois d’avril 11,7%, on se rapproche dangereusement du chiffre de  mars 2007 (13,50%) d’autant plus que le pire reste à venir. En effet, nous savons tous que la période des grands mariages et du ramadan s’accompagne toujours d’une hausse vertigineuse des prix à la consommation.

Allons-nous battre un nouveau record d’inflation en 2012 ? C’est à craindre si l’Etat ne décide pas de jouer enfin son rôle de régulateur.

Tahamida MZE

IPC COMORES_Avril2012

Print Friendly, PDF & Email