Nous contacter

13 réflexions au sujet de « Nous contacter »

  1. Bonjour,
    je suis tombée par hasard sur votre site et je ne peux dire qu’ une seule chose: BRAVO!
    Il est très bien fait, et quand un travail est bien fait, il faut le dire!
    Ce que je préfère c’est la rubrique « apprendre à écrire le comorien ».
    En tout cas bonne continuation à vous=)

  2. Comment faire pour recevoir quotidiennement vos messages partagés et être membre de la FCC?

  3. Halte à la censure… Pour y faire face et passer outre, vive le VPN !!!
    L’utilisation d’un vpn permettra a skype et autres de refonctionner…
    Google est notre ami, et de nombreux vpn sont gratuits…
    Enjoy ! Forza !

  4. Comores Télécom, un dinosaure du 21ème siècle
    A lire absolument sur ce site.
    Les mots me manquent pour remercier Sourane de la qualité de son exposé sur le cas Comores Telecom. Une institution fonctionnant de la sorte ne devrait même pas exister.
    Avec des agissements tels que ceux de Comores Telecom, vous avez vraiment espoir de faire revenir Mayotte dans l’Union? Continuez de rêver vous faites de mal à personne.
    Quand le haut débit est arrivé à Moroni tout le monde râlait à Mayotte car nous ne l’avions pas encore.
    Moins de 2 ans après le haut débit jusqu’à 20M est accessible à partir de 20€ par mois et sans restriction totalitaire.
    A Mayotte 212 000 habitants, pour combien d’abonnés à internet 10,20, 30 000 mille peut-être? Pour 5 opérateurs (SFR, Orange, Only, IDOM Techn. et STOI)
    Dans l’Union plus de 600 000 habitant pour combien d’abonnés haut débit? 5000? 1 seul opérateur avec un potentiel énorme en prenant en compte la participation de la diaspora à l’économie de l’Union.
    Qu’en fait Comores Telecom? Il s’asseoit et nous mettant son majeur bien profond, oui ça fait mal, oui il est temps de le retirer et ça ne dépend de que de toi, de moi, d’elle, d’eux, de nous…
    Merci Sourane une fois de plus pour ton exposé simple, clair et précis.
    I

  5. comment faire pour devenir membre du groupe et par conséquent pouvoir laisser des commentaires sur les publications.

  6. Je ne fais pas un commentaire d’une chose survenue ou faite mais un constat et une proposition sur la formation des consommateurs dans un cadre organisé et non de bricolage pour qu’ils deviennent des parfaits acteurs et non des éternels assistés de l’Etat.

    La langue comorienne se fonde sur les mêmes origines que les langues bantoues d’où l’intérêt de nous y conformer strictement pour ne pas nous éloigner des pays frères linguistiquement.

    Dans ce cadre, un colloque de trois jours regroupant linguistes de profession, conseillers pédagogiques, techniciens supérieurs de l’éducation nationale, chercheurs, cadres supérieurs du CNDRS etc. a eu lieu en septembre 2008. Ce travail fut à l’initiative du ministre de l’enseignement supérieur du gouvernement du président SAMBI, Abdourahim SAID BACAR et du PASSEC. L’objet du colloque se focalisait sur l’étude d’un alphabet comorien digne et d’une standardisation de l’orthographe pour harmoniser notre langue pour que chacun n’écrive pas à sa manière.

    Malgré ce travail scientifique qui avait fait l’objet d’un déplacement d’une délégation de 4 personnes vers les îles pour sensibiliser les autorités insulaires après la clôture des travaux, on continue à écrire comme on entend les sons ou en conformité au français, au moment où des normes linguistiques ont été proposées et validées par le colloque. On peut se demander si la vulgarisation des conclusions a été faite ou pas. Ce qui paraît douteux du fait que les erreurs se confirment dans les écrits 7 ans après.

    Ainsi, pour stabiliser notre langue, la diffusion très large des conclusions est fondamentale s’il n’a pas été faite ou bien pour mémoire, dans la mesure où le développement durable du pays dépend d’une implication massive de tous les citoyens aux débats et reflétions, qui doivent se faire en comorien. Nous trouvons que l’association des consommateurs a une part de responsabilité énorme à ce niveau, vu que le seul outil efficace pour défendre les droits des consommateurs n’est que la langue comorienne et non la langue de Molière, méconnue par la grande majorité des Comoriens, imposés dans l’assistanat ; ceci parce qu’ils ne parlent ni lisent le français.

    Récemment, on a soulevé le problème des jeunes déscolarisés et adultes analphabètes au ministère de l’éducation et des mesures doivent être prises rapidement. « Rien ne sert de courir il faut partir à point ». il est inutile de recommencer un travail déjà fait même si c’est une tradition chez nous« la routine ». Remontons aux sources et trouvons les documents du colloque au ministère de l’enseignement supérieur, pour repartir avec ce qui a été réalisé et préconisé.

    Notre alphabet est formé de voyelles normales et voyelles nasalisées, consonnes simples, consonnes à 2 lettres, consonnes à 3 lettres et des consonnes pré-nasalisées. Nous croyons que la diffusion officielle de cet alphabet permettra aux habitants d’avoir une forme unique à décrire notre langue. Ainsi, voilà la proposition du colloque mis en harmonie par SAID Soilihi, enseignant chercheur dans les domaines linguistiques

    1. Voyelles
    1-1 Le comorien possède 5 voyelles normales.

    a (a) alama marque
    e (e) mkeɓe boite
    i (i ) hiri chaise
    o (o) mkoɓa sac
    u (u) mdumu verre

    Le (e) est toujours accentué (é). Le (u) se lit toujours ou

    Remarque : Au cas où 2 voyelles seraient jointes (oi, ai, eu, au etc), chacune se prononce normalement comme une syllabe complète.
    Exemple : legawa ngalieuhao qui se lit : nga li +e +u +ha +o mais pas nga +li +ye +wu +ha +wo.

    1-2 Voyelles nasalisées

    â (â) âcari genre de sauce
    ê (ê) leêsha heure de la prière du soir
    î (î) îdi l’Aïd
    ô (ô) mnyô du sel
    û (û) utûda vérifier /surveiller

    2. Consonnes
    2.1 Consonnes simples

    ɓ (ɓ ) implosif ɓadjo copeau
    b (b) bibiro biberon
    ɗ (ɗ) implosif ɗalao médicament
    d (d) mdumu verre
    c (tsh) mcuzi marchand
    f (f) furaha joie
    g (g) gari voiture
    h (h) harufu odeur
    k ( k) kartasi papier
    l ( l) mlozi pêcheur
    m ( m) mama maman
    n ( n) nafasi liberté
    p ( p ) paha chat
    r ( r ) garando tôle
    s ( s) isahani assiette
    t ( t) mtuzi sauce
    v ( v) vala case
    z ( z) mzi racine, veine

    Remarques : Les lettres b et d ont chacune deux son différents sans explication linguistique pour le moment ; il suffit d’apprendre les mots par cœur pour pouvoir les distinguer et les employer sans confusion. C’est le cas des exemples suivants pour le d:
    mdumu, mdufari, mdila, ladu, dirisha etc
    nɗema, nɗudju, nɗevu, nɗawe, nɗola, etc

    Dans ce deuxième cas nous avons un d implosif qui s’écrit avec un boucle ɗ.

    Nous avons ces quelques exemples pour le b:
    Barji, bibiro, bombo (mots empruntés au français)
    Ɓahari, ɓiashara, ɓakuli, mɓa, ɓaraka, ɓiskuti, marahaɓa, etc

    Semi-consonnes
    w ( w) wani feuille d’arbre
    y ( y) myembe manguier

    Remarques :

    c se prononce /tch/ comme »kitchen » en anglais.
    h : est toujours aspiré comme en anglais at  » home « .
    g : est toujours prononcé /g/ comme « guide « .
    j : n’existe pas en comorien « shiNgazidja » sauf pour des noms empruntés au français : » jipo ». Dans les autres parlers le « j » est bien employé

    r : est toujours roulé comme en espagnol ou en italien  » roho ».

    Remarque : les lettres q et x ne sont pas utilisées.
    2.3 Consonnes avec 2 lettres
    dh ( ð) dhahaɓu or
    dj ( j ) djana hier
    dr (dr) mdrwadji autre
    dz (dz) dzinyo dent
    gh (gh) gharama dépense
    pv (ß ) upvira passer
    sh (∫ ) shano assiette
    th ( θ ) hadithi histoire
    tr ( tr) travu joue
    ts ( ts ) mtsaa journée
    ny (ny ) nyantsu fourmis
    mw (mw) mwana enfant

    dh correspond au son /th/ anglais.
    dh est sonore comme dans : « the, this, that, with »: dhahaɓu
    th est sourd comme dans « think », « thin », « both » : hadithi
    gh se prononce du fond de la gorge. Le gh est sonore, et se rapproche du « r » français dans « rare » : gharama.
    sh correspond respectivement au « ch » de « chat » : shano.
    ny se prononce comme le son /gn/ français de « agneau »: nyama
    pv a une prononciation vélaire : pvahanu
    tr correspond au son /tr/ anglais de « tree » « arbre » : trama
    dj correspond au son /dj/ français dans certains noms comme djinn.
    ts correspond au son /ts/ de  » mouche tsé-tsé » en français : mtsana.

    2.4 Les consonnes avec 3 lettres

    dhw ( dhw) dhwamana responsable
    ghr (ghr) maghriɓi crépuscule

    2.5 Consonnes pré-nasalisées
    ng (ng) ngama fossé
    nk (nk) nkasi pagaie
    nt (nt( ntamati tomate
    nɗ (nɗ) nɗevu barbe
    ndr ( ndr) ndrovi banane
    nts ( nts) ntsongoma goyave
    ndz ( ndz) mwandzani ami
    ntr ( ntr) ntreɗe datte(s)
    mb (~b) mbuɗa morceau de bois

    Pour parvenir à ce pari, la commission nationale étant prévue doit se mettre en place pour ce sursaut national sous la conduite du SNDRS en attendant que l’institut préconisé voit le jour afin que la bataille soit menée avec justesse car les initiatives isolées n’arrivent pas à se concrétiser car l’année concernant « l’éducation pour tous » est au rendez-vous. Que l’année 2015 soit une année de pratique véritable et d’engagement collectif et gouvernemental

    SAID Soilihi

  7. Bonjour!

    Félicitation à vous car votre site est tout à fait instructif, merci.

  8. chers amis bonjour.
    je voudrais votre aide car je voulais m’inscrire pour la prochaine formation qui se tiendra à l’Hôtel istandra j’arrive à me retrouver.merci de votre comprehesion

  9. Bonjour,

    Merci pour vos encouragements.

    L’équipe de la rédaction

  10. Bonjour,

    Merci pour votre contribution, nous enregistrons vos propositions et essayerons d’en tirer partie. Si vous résider aux Comores, vous pouvez rejoindre la commission qui travaille sur cette question de la langue comorienne.

    L’équipe de rédaction,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *