On nous sort les armes quand nous revendiquons le libre accès à l’internet!

DSCN5510aOn nous sort les  armes quand nous revendiquons le libre accès à l’internet, le pont qui doit nous relier au monde.

Qui menace qui ?

Nous avons maintenu notre promesse d’exprimer notre refus des arnaques et du mépris de Comores Telecom sans débordement, sans  violence, quand  nous avons refusé la proposition de Madame la Ministre  des Telecom de reporter sine die toute action publique en attendant les  décisions du  gouvernement. M. le Préfet du centre  sous les instructions de sa tutelle nous a refusé de défiler jusqu’à Comores Telecom.  Les rues nous ont été interdites pour être offertes aux forces de l’ordre, qui, occupant les trottoirs et leurs voitures la chaussée, ont foutu un bon désordre dans la circulation et gêné les passants.

Devons nous nous féliciter, devons nous méchamment sourire de ce que les  forces de l’ordre aient semé l’anxiété générale , là où notre manif aurait éclairé la population sur les seuls méfaits de Comores Télécom ?

Quand un gouvernement que la coordination ne décrie ni n’attaque, affiche ainsi sa peur, c’est que les menaces couvent à l’intérieur de ses propres cercles. Elles peuvent être multiples. Maintenant nous connaissons l’une d’elles puisque le gouvernement vient de prouver que ne pas imposer le respect de la loi à Comores Telecom, que laisser la société nationale arnaquer le consommateur et se  foutre pas mal de l’autorité c’est se déstabiliser. C’est en tout cas accepter de remettre  en cause  sa propre légitimité.

DSCN5519_cr DSCN5518a_cr

Print Friendly, PDF & Email