Pénurie de carburant : le gouvernement reçoit la FCC

Le gouvernement s’est engagé pour l’arrivée d’un bateau le mardi 21 septembre 2011.

La Fédération Comorienne des Consommateurs a saisi le Président de l’Union par intérim, son Excellence le Vice-président Nourdine Bourhane sur la gravité de la situation causée par la pénurie de carburant.

Le Président a.i a convoqué une réunion le dimanche  18 à 16 h dans la salle  de conférence de la Présidence.

Etaient présents : leurs Excellences

  • Le Vice-Président chargé du Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et de l’Habitat : Monsieur Nourdine BOURHANE
  • Le Vice-Président, chargé du Ministère de la Production, de l’Environnement, de l’Energie, de l’Industrie et de l’Artisanat : Dr. Fouad Mohadji
  • Le Ministre des Postes et Télécommunications, de la Promotion des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communications chargé des Transports et du Tourisme : Monsieur RASTAMI Mouhidine
  • Le Ministre de l’Education Nationale, de la Recherche, de la Culture des Arts, chargé de la Jeunesse et des Sports : Monsieur Mohamed ISSIMAILA
  • Le Ministre de l’Emploi, du Travail, de la Formation Professionnelle et de l’Entreprenariat Féminin, Porte-parole du Gouvernement : Madame Siti KASSIM
  • Le Ministre de l’Intérieur, de l’Information, de la Décentralisation, chargé des Relations avec les Institutions : Monsieur HAMADA Abdallah
  • Le Secrétaire Général du Gouvernement de l’Union des Comores : Monsieur SAID MOHAMED ALI SAID

M. Ahmed Abdallah Directeur de la Société Comorienne des Hydrocarbures assistait à la réunion accompagné de collaborateurs.

Du côté de la FCC :

  • M. Said Abdallah Mchangama, président
  • Mme. Nasrat Mohamed Issa, Vice-présidente
  • M. Ali Chamassi , président du conseil d’administration

La FCC a sollicité la participation du syndicat des taxis et transporteurs, USUKANI wa MASIWA, représenté par son Secrétaire Général M. Fahar. Le Président a.i a ouvert la réunion en  se félicitant du souci de dialogue de la FCC et de l’esprit constructif démontré par une organisation de la société civile dans une situation difficile.

M. Mchangama a insisté sur la gravité de la situation causée par la pénurie : le pays approche de la paralysie économique ; les vivres des ménages urbains pourrissent, les producteurs agricoles et les petits pêcheurs ne peuvent pas vendre leurs produits, les déplacements à l’intérieur et entre les îles s’effectuent difficilement. Les administrations et les entreprises privées  sont bloquées. Des  signes de tension sociale apparaissent dues à l’énervement dans les queues  des stations et dans les ports.

Si le nouveau gouvernement n’est pas directement coupable de la situation actuelle, il en est néanmoins responsable de par son silence et le manque d’explications à la population. La FCC demande des mesures immédiates pour sortir d’une crise qui risque de dégénérer. Elle demande au gouvernement d’adopter la notion de réserves stratégiques et établir l’obligation pour la SCH de transmission d’informations sur l’état des stocks au gouvernement.

Le gouvernement a expliqué qu’il n’est pas resté passif dans cette crise. La situation financière de la SCH ne permettant pas le financement de l’achat d’une cargaison tampon, le gouvernement a dû trouver l’argent  pour payer le bateau qui doit livrer le 21 septembre 2011.

Print Friendly, PDF & Email