Pollution de l’eau de la Mamwe : le conseil du Dr Said Hassani Mohamed

Une question au Dr SAID HASSANI Mohamed, Maître de Conférences des Universités, Enseignant de Chimie en Solution, Enseignant Chercheur à la Faculté des Sciences de l’Université des Comores et Chercheur Associé au CNDRS. Ancien directeur de la Pharmacie Nationale des Comores

FCC : La Mamwe – société nationale de l’eau et de l’électricité – a envoyé aux consommateurs, via le numéro 316, le SMS suivant : « Utilisez l’eau de Mamwe uniquement pour la cuisson et le lavage jusqu’à nouvel ordre »Quelle est votre réaction ?

SHM : Je suis perplexe. La qualité de l’eau distribuée laisse planer des doutes sur la potabilité. Il y a lieu de prendre des précautions sur la cuisson également. Cette information de la Mamwe révèle qu’il ne faut pas boire l’eau. Moi je me demande : et si l’on prépare de la banane cuite à l’eau (MTSOLOLE WA NDROVI ou NDROVII YA NAZI) ? La dite information nous enseigne dans son interprétation qu’il faut manger uniquement la banane et ne pas boire l’eau. C’est grave. C’est de l’amateurisme, ce n’est pas sérieux. De cela, j’interprète qu’il n’est pas tenu compte de la dimension « pollution chimique ». Chauffer l’eau ne suffit pas pour traiter l’eau polluée par des éléments chimiques. Cela veut aussi dire qu’une analyse physico-chimique n’est pas réalisée.

La gestion de cette crise laisse à désirer, un mois après.

Moi, j’avancerais le conseil suivant : utiliser cette eau uniquement pour le lavage et non la cuisson en attendant que des analyses nous indiquent son état.

Print Friendly, PDF & Email