Pour la 1 ère fois, l’état protège le consommateur.

La FCC a sonné l’alarme après avoir constaté des impuretés dans des bouteilles d’eau minérale dont la date de vente n’est pas expirée.
Pour la première fois, les autorités à travers l’Institut National de Recherche en Agriculture, Pêche et Environnement (INRAPE), ont réagi dans le sens de la protection des consommateurs, notamment les enfants, à qui on fait beaucoup consommer de l’eau minérale dans un pays où la dysenterie et la typhoïde sont endémiques.
L’initiative de la FCC, a bénéficié d’une large couverture internationale.

Print Friendly, PDF & Email