Randonnée Ynumbadju-Boboni, sur les piste de Humblot

 

 

DSCN1930

 

Certains l’ont appelé MCHAMBOULOU, d’autres Léon HUMBLOT, ou encore le Sultan blanc, peu importe, nous lui avons rendu visite ou plutôt  nous avons visité son ancienne demeure. O CHONGODUNDA, lieu mythique du XIXème siècle, tu as été une source d’inspiration pour plusieurs artistes dont le chanteur Maalesh.  C’est dans le cadre des activités découvertes organisées par  le FCC que nous avons pu participer  dimanche dernier à la randonnée : «  sur les traces de Humblot ».

Un grand merci à toute l’équipe organisatrice et au guide pour cette découverte du  patrimoine historico-industriel de notre pays.

A découvrir : les vestiges de la ville en ruine, quelques traces de la mairie, de l’hôpital, de la prison (la célèbre geôle de Mchamboulou),  du palais de Léon Humblot,  du 1er terrain de football des Comores, de l’endroit où aurait été fusillé le 1er comorien s’étant rebellé contre Mchamboulou, des restes  de machines-outils ayant servi dans l’industrie du bois, une diversité incroyable d’arbres et de plantes…..

Plusieurs heures de marche, pour arriver à Boboni, un autre site d’exploitation du bois du siècle dernier. Certains engins intacts rappellent la sueur de ces hommes et femmes exploités gratuitement ou pour quelques morceaux de bois tamponnés faisant office d’argent.

Après quelques km encore, nous sommes arrivés à l’Université de Mvouni, en passant par belvédère.

Ce fut un dimanche  sportif, riche en découvertes historiques et culturelles. Comme quoi dans notre pays, il y a de nombreux sites à découvrir.

 

DSCN1668 DSCN1670 DSCN1672 DSCN1677 DSCN1684 DSCN1688 DSCN1692 DSCN1711 DSCN1723 DSCN1729 DSCN1742 DSCN1746 DSCN1750 DSCN1773 DSCN1779 DSCN1780 DSCN1788 DSCN1799 DSCN1803 DSCN1811 DSCN1818 DSCN1837 DSCN1843 DSCN1889 DSCN1904 DSCN1905 DSCN1909 DSCN1910 DSCN1914 DSCN1915

Témoignage d’un randonneur, Abderemane Said Housseine

Print Friendly, PDF & Email