Rencontre FCC avec ACATA (Association Comorienne Anti-Tabac)

DSCN3174 anti tabac signéCe jeudi 14 février, la FCC a reçu l’Association Comorienne Anti-Tabac (ACATA). La délégation de l’ACATA était formée du  président Mouhamed Ahmed Mouhamed, la vice-présidente Kamaria Hassane, le secrétaire général Ahmada Youssouf, le secrétaire général adjoint Habab Ben Ali et Madame Waheri Said. Et de notre côté le président Mohamed Said Mchangama, Malaika Massoudi membre de la commission de la communication  et Ramlat Matoiri membre de la commission nutrition.

La rencontre a porté sur les objectifs des deux associations, leurs activités et leurs plans d’action.

L’ACATA a exposé ses projets immédiats qui sont :

  • La création d’espace pour fumeur dans les lieux publics ce qui permettra aux fumeurs d’avoir des endroits spécifiques pour fumer et  éviter ainsi la pollution  de l’air par  la fumée du tabac dans les lieux publics (éviter le tabagisme passif qui est aussi dangereux pour les non fumeurs).
  • La mise en place de campagne de sensibilisation sur les dangers du tabac au niveau des quatre îles. Et pour y parvenir, l’ACATA souhaite bénéficier d’une formation de certains de ses membres qui auront la mission de mener ses campagnes de prévention contre le tabagisme.
  • La mise en place d’antennes insulaires pour renforcer la lutte anti-tabac au plus près de la population

L’ACATA ne dispose pas de locaux pour leur réunion et pour  coordonner leurs activités, elle a demandé le soutien de la FCC pour y parvenir parce que une association comme la leur a besoin d’un lieu pour accueillir et informer le public.

Le président de la FCC s’est réjoui de ce partenariat avec l’ACATA. En effet, le tabac est la cause majeure du cancer des poumons, qui tue beaucoup dans le monde. Et comme on sait le tabagisme touche toutes les classes de la population : des hommes aux femmes, des vieux aux jeunes, du riche au pauvre et le non fumeur qui est exposé à la fumée des fumeurs.

La FCC qui oeuvre pour le droit du citoyen à vivre dans un environnement sain, encourage l’ACATA dans sa lutte contre le tabagisme et l’accompagnera dans la mesure du possible dans ces activités. Toute personne doit disposer de lieux  publics sains pour ses activités quotidiens (au travail, dans ses loisirs et dans ses démarches administratives ou privées).

La FCC se mobilisera aux côtés de l’ACATA pour exiger qu’il soit interdit de fumer dans les locaux professionnels publics et privés , les centres socioculturels et les lieux de restaurations.

La FCC   appelle  à l’unité d’action des organisations qui luttent pour un environnement sain et la santé publique.

Massoudi Malaïka et Ramlat Matoiri

Print Friendly, PDF & Email