Table ronde pour la mise en place d’un comité de suivi des engagements de l’Etat et de la Ma-mwe

unnamed (1)La FCC a organisée le samedi 28 mai 2016 une table ronde dont l’Objectif était de mettre en place un comité de contrôle du suivi des engagements de l’Etat et de la MA-MWE dans le contrat de performance. Le DG de la Ma-Mwe, le gouverneur de la banque centrale des Comores, des cadres de la banque mondiale, des représentants des antennes régionales de la FCC, le responsable de la Cellule de Reformes Economiques et financières auprès du Président Ikililou Dhoinine, entre autres, ont tous pris part à cette réunion.

Le gouvernement comorien et ses partenaires du secteur d’électricité se sont mis d’accord pour que la Fcc organise une table ronde ayant pour objet la mise en place d’une structure de contrôle et de suivi des indicateurs du contrat de performance de la Ma-mwe. Cette table ronde qui s’est déroulée au Retaj le samedi 28 mai se conforme au point 22 de l’aide mémoire du 24 mars au 7 avril de la Mission de supervision du projet de redressement du secteur d’électricité (PRSE) de la banque mondiale.
La tutelle de la FCC dans ce plan de redressement est d’autant plus légitime dans la mesure où l’énergie constitue l’un des facteurs clés pour le développement du pays, a rappelé Said Mchangama, Président de la Fédération comorienne des consommateurs (FCC). Il a mis l’accent sur l’importance de ce plan de redressement pour l’énergie aux Comores et pour la bonne gestion de relations entre la MA-MWE et sa clientèle avant d’inviter les parties prenantes à opter pour un dialogue qui mènera à des indicateurs fiables et pratiques.

Au menu des discussions, plusieurs questions ont été abordé notamment l’approvisionnement en électricité dans la capitale ainsi que ses périphériques conformément aux engagements faites dans le contrat de performance. Sur ce, Le Colonel Soilihi Mohamed, patron de la MA-MWE n’a pas tardé à se félicité sur les efforts dont la société fournissent. Il a rappelé que sur les trois moteurs de la Ma-Mwe dont les deux en panne ne sont que de moteurs de secours qui ne peuvent pas fournir régulièrement l’électricité. Il n’a pas manqué non plus à souligner les difficultés existantes tout en espérant les améliorer au-delà même du mois de ramadan. Toutefois, il a souligné que l’Etat comorien a accordé à la Ma-Mwe une subvention de trois milliards qui contribuent à l’achat du gasoil entre autres.

Youssouf Mmadi, chef du village de Signani de son côté a reconnu les efforts déjà consentis par la Ma-Mwe. Toutefois, il a pointé du doigt à la Ma-Mwe pour le non respect des engagements de fournir 15/24h de courant dans les périphéries des Ngazidja. Il a précisé qu’il y a de cela trois mois, la partie Sud de Ngazidja n’a pas été approvisionnée. Entre le 18 janvier au 31 mars 2016, leurs compteurs n’ont enregistré que 18h 55 minutes de courant ce qui donne jusqu’au 29 avril 60h et 17 minutes de courant au total, précise t-il. Sous une émotion fâcheuse, il a aussi demandé que la MA-MWE paie à son tour, des amendes pour non respect de ses engagements de fournir 18h de courant à Moroni et15h dans les périphéries étant donné que le client paie des amandes pour les retards de paiement de factures.

C’est à travers ses antennes régionales que la FCC s’appuiera pour piloter ce comité de contrôle du suivi des engagements de l’Etat et de la MA-MWE tel que définit dans le contrat de performance. L’urgence est de plaider pour un dialogue permanent entre la Ma- Mwe et ses clients et pour la diffusion des informations nécessaires, a insisté Said Mchangama, Président FCC.

unnamed

unnamed (4)

unnamed (2)

Par Nadhoim dine Hadji

Print Friendly, PDF & Email