Les dangers liés à l’utilisation abusive d’antibiotiques dans les aliments

13239314_1020055798076672_2595567834489424097_nLe cercle de la FCC de Shuwani a organisé une conférence hier dimanche 15 mai avec comme thème »les antibiotiques hors de nos assiettes ». Les conférenciers étaient: Dr KAMAL Moustoifa Said Ahmada, médecin généraliste, SUBIRAT Mohamed Bedja, Microbiologiste et coordinatrice de la commission chargée de la sécurité sanitaire des aliments et la nutrition à la FCC et RAMLAT Matoiri, Coordinatrice du bureau de la FCC.

Nombreux personnalités ont pris part à cette conférence à savoir des notables, des cadres, des responsables des associations des femmes et des jeunes ainsi que des agents de santé communautaire.
Cette conférence entre dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur les dangers liés aux antibiotiques dans l’alimentation. Le lancement est fait par le front formé par la FCC, la faculté des Sciences de l’université des Comores, le conseil de l’ordre des médecins et l’ASCOBEF.
Un extrait audio de la conférence sera diffusé prochainement sur la radio HaYba FM 91.7 Continuer la lecture

Les dangers liés à l’utilisation abusive des antibiotiques dans les aliments : la FCC poursuit la campagne de sensibilisation dans les localités.

 

1 pageLe dimanche passé était le tour de Haseindje Washili. Une conférence sous le thème : les antibiotiques dans les aliments a eu lieu dans cette localité. Il faut remercier le cercle de la FCC de Haseindje qui a très bien mobilisé toutes les couches de la population. La jeunesse était là comme les aînés et les notables, les cadres dont plusieurs notoriétés nationales à savoir Dr Abdou Chacour Ahmed, gynécologue, Mr Mohamed Said Maoulana, biologiste, Mr Ahmed Halidi, Directeur de l’hôpital de Mitsamiouli et peut être plus importantes les femmes.  Continuer la lecture

La fac des Sciences de l’UDC se mobilise contre la résistance aux antibiotiques

12342823_980122865403299_1631201527885447572_nUne conférence sous le thème « les antibiotiques dans l’alimentation » s’est tenue aujourd’hui jeudi 17 mars 2016 à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université des Comores. Cette conférence entre dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur le danger lié à l’utilisation abusive des antibiotiques dans l’alimentation lancée par la Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC) en partenariat avec la Faculté des Sciences et Techniques avec le soutien du conseil de l’ordre des médecins et de l’ASCOBEF.

Les intervenants à cette conférence étaient: Dr Halifa Youssouf, anatomopathologiste et Directeur des laboratoires de l’hôpital El-Maarouf. Dr Hamza Abdou Azali, phytopathologiste et enseignant chercheur à FST de l’Université des Comores et enfin l’équipe chargée de la nutrition et de la sécurité sanitaire des aliments de la FCC à savoir Subirat Mohamed Bedja, microbiologiste et coordinatrice chargée de la sécurité sanitaire des aliments à la FCC, Said Ibrahim, Nutritioniste et Kassim Bacar, microbiologiste. La prochaine conférence est prévue à Haseindje Washili ce dimanche 20 mars à 10h 00. Continuer la lecture

Front de lutte contre l’abus d’antibiotiques, il faut des laboratoires

DSCN9372« 550 000 est le nombre de personnes qui meurent chaque année à cause de l’abus d’antibiotique, selon l’OMS. »

15 000 tonnes de viande, 65 000 tonnes d’aile de poulet et 5 000 tonnes de ruminant sur pieds, constituent la quantité consommée par les Comoriens chaque année, selon le Dr Mbaye Toyb de l’ASCOBEF, lors de la Journée Internationale des Consommateurs célébrée par la Fédération Comorienne des Consommateurs, le mardi 15 mars 2016 au Conseil de l’Île de Ngazidja.

Le thème choisi par Consummer International est « les antibiotiques dans l’alimentation » ou « les antibiotiques hors de l’assiette ». A cette occasion,  la Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC) et la Faculté des Sciences et Techniques (FST), soutenues par l’Ordre National des Médecins, l’ASCOBEF et l’OMS ont pris l’initiative de former un Front de lutte contre  l’abus d’antibiotiques. Continuer la lecture

Journée internationale des consommateurs

12512559_1187474464615785_8351198800623842637_nChaque année l’association internationale des consommateurs célèbre la journée internationale des consommateurs le 15 mars. Cette année le thème choisi est, “ les antibiotiques dans l’alimentation”.

Mercredi 24-02-16, la Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC) et la Faculté des Sciences et Techniques (FST) de l’Université des Comores ont organisé à la FCC un entretien avec la presse, sur l’utilisation abusive des antibiotiques. Continuer la lecture

Traitement de la malnutrition aux Comores, témoignage de l’ancienne directrice de la DRS de Ngazidja

Unicef Canada_PHOTO_EN_9195-e1452615384280Suite à un article sur le « Plumpy’nut » surnommé « la potion magique » ou le « Nutella des pauvres » https://ecceafrica.com/plumpynut-lutter-contre-malnutrition-enfants/ , soumis pour étude à la commission nutrition de la FCC, le Dr Zouleika Abdallah, ancienne directrice de la DRS de Ngazidja nous livre ici un état de lieux de la prise en charge des enfants souffrants de malnutrition aux Comores, particulièrement à la Grande Comore.  En ce qui concerne la FCC, cet article nous a interpellé sur 2 points essentiels, le risque d’obésité et d’allergie suite à la consommation de ce produit même si le produit jouit d’une double recommandation de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et du PAM (Programme Alimentaire Mondial). Comme tout produit raffiné, le respect des conditions d’utilisation est indispensable pour éviter tout effet secondaire. D’où notre questionnement à savoir si dans les pratiques, notre système de santé applique à la lettre les protocoles.

Ce témoignage nous renseigne à la fois sur le fonctionnement et l’état des connaissances sur la question de notre système de santé. Continuer la lecture

Conseils nutritionnels pour le mois de ramadan

Dans le forum de la FCC Monsieur Farid DHOIHARI TOILHA  a publié les conseils ci-dessous sur la bonne nutrition au mois de ramadan. Le débat qui en a suivi est tout aussi intéressant. Vous trouverez les échanges à la suite de l’article.

10 conseils santé pour mieux gérer la période du ramadan

1)     L’hydratation doit être le mot d’ordre de cette période de ramadan. Dès la rupture du jeûne, les usagers doivent boire en grande quantité. Il ne faut pas non plus oublier de s’hydrater juste avant la reprise du jeûne.

2)     Du côté de l’alimentation, mieux vaut privilégier une alimentation saine lors de la rupture du jeûne et ne pas se jeter sur les pâtisseries (farine) et sucreries (boisson) qui, même en grande quantité, ne combleront pas la faim et perturberont l’organisme. Continuer la lecture

FCC et Doudou Tainamoro : le dialogue est initié sur le prix, la qualité et l’hygiène des produits carnés.

M. Fayçal Abdou, dit Doudou Tainamoro, propriétaire  des magasins  Tainamoro et des supermarchés Komocash a été reçu à sa demande par la FCC le vendredi 10 mai.

Comme il ressort du communiqué ci-joint signé par M. Tainamaoro, il s’estime victime de rumeurs malveillantes.  Il affirme que ses  établissements ne sont pas  intervenus  contre le concurrent de nationalité étrangère qui a baissé le prix de la viande. M. Tainamoro insiste que ses produits sont de meilleure qualité et qu’il propose des prix équivalents de la maison Mohsin pour la qualité de  base. La viande vendue par le concurrent serait du « trimming » ( morceaux de viande compactés. Après le dépècement de la bête à la machine, les morceux qui en tombent des différentes parties  sont pressés).

La FCC a répondu qu’elle défend la liberté d’établissement et de la concurrence, pourvu que les  conditions phytosanitaires soient respectées.  Elle ne favorise personne et gardera toujours la liberté d’exprimer un point de vue documenté sur les prix et la sécurité sanitaire des produits . Continuer la lecture

L’alimentation du jeune enfant aux Comores, le problème de la malnutrition : témoignage d’une mère

Historique alimentaire

La malnutrition désigne un état  pathologique causé par la déficience ou l’excès d’un ou plusieurs nutriments. L’apport alimentaire anormal peut provenir d’une nourriture  inadaptée aux besoins (apport calorique insuffisant ou, au contraire, excessif) ou de mauvaise qualité (carences nutritionnelles ou excès de graisses…).

En 2013, plus de la moitié de ce que mange le Comorien vient de l’extérieur. Cette augmentation de la part des produits importés dans notre alimentation a beaucoup changé nos habitudes alimentaires. Nous ne mangeons plus et ne cuisinons plus de la même façon que nos arrières grand-mères. Continuer la lecture

Atelier de cuisine sur « bien manger comorien pour bien se nourrir » Valoriser des plats à base des produits locaux

photo1 (2)La campagne “Bien manger comorien pour bien se nourrir“ se poursuit aussi par les ateliers de cuisines basés sur l’usage des produits locaux. L’intérêt de ces ateliers se constate par la grande assiduité des participants, des cuisiniers professionnels et des élèves  de cuisine. Continuer la lecture