Pas besoin d’antibiotiques pour un virus, même pour une bonne grippe.

antibiotique2Dans le cadre de la journée Internationale des consommateurs, qui avait pour thème  « les antibiotiques dans l’alimentation » , Ben Ahmed, infirmier de son état, a partagé quelques conseils de profssionnel sur l’usage des antibiotiques.

 Un petit rappel

Pas besoin d’antibiotiques pour un virus, même pour une bonne grippe.

Un virus, ça guérit généralement tout seul sans complication, après quelques jours, sans antibiotiques, parce que notre corps est bien équipé pour les détruire.

Une sinusite ou encore une otite ou une « bronchite », sont des infections surtout causées par des virus et non des bactéries.

Prescrire d’antibiotiques pour ces problèmes cliniques, ne favorise pas la guérison. Le consensus, aujourd’hui, est plutôt inverse: pour l’une ou l’autre de ces infections les antibiotiques sont peu utiles et ne sont généralement plus recommandés.

Que faire donc en cas d’otites ou de sinusites?  Continuer la lecture

Front de lutte contre l’abus d’antibiotiques, il faut des laboratoires

DSCN9372« 550 000 est le nombre de personnes qui meurent chaque année à cause de l’abus d’antibiotique, selon l’OMS. »

15 000 tonnes de viande, 65 000 tonnes d’aile de poulet et 5 000 tonnes de ruminant sur pieds, constituent la quantité consommée par les Comoriens chaque année, selon le Dr Mbaye Toyb de l’ASCOBEF, lors de la Journée Internationale des Consommateurs célébrée par la Fédération Comorienne des Consommateurs, le mardi 15 mars 2016 au Conseil de l’Île de Ngazidja.

Le thème choisi par Consummer International est « les antibiotiques dans l’alimentation » ou « les antibiotiques hors de l’assiette ». A cette occasion,  la Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC) et la Faculté des Sciences et Techniques (FST), soutenues par l’Ordre National des Médecins, l’ASCOBEF et l’OMS ont pris l’initiative de former un Front de lutte contre  l’abus d’antibiotiques. Continuer la lecture

Les bactéries résistantes aux antibiotiques existent aux Comores

2016-03-10 13.16.52Le Docteur Mmadi Ibrahima

« Oui  les bactérie résistantes  aux antibiotiques existent aux Comores »

Dans un entretien avec Hayatte Abdou et Abdou Moustoifa de la cellule communication de la FCC, Le Président du Conseil de l’Ordre des Médecins Gynécologue Mmadi Ibrahima, confirme que « les bactéries résistantes aux antibiotiques » sont bien présentes aux Comores. Il parle des risques de cette résistance et de la surveillance à exercer pour les femmes enceintes ainsi que les précautions à prendre face aux aliments industriels. Continuer la lecture