Une femme de 30 ans est morte ce matin à El Maarouf, faute d’ oxygène

DC manque o2_cr

 

Ce jeudi 20 mars 2014 à 9h30 du matin une  jeune femme de  30 ans, mère  d’un enfant de 3 ans  est morte au Centre Hospitalier National El-Maarouf par manque d’oxygène. Elle  souffrait de problèmes pulmonaires qui ne devraient pas  avoir une  issue fatale.
La veille un patient de 60 ans est mort faute d’oxygène.  La  liste est longue. La presse audio-visuelle et écrite en parle. 
 
Cette femme qui est un peu plus  âgée que mon fils cadet, les médecins ont essayé de la sauver avec  un ballon qu’ils pompaient manuellement. Regarder les photos prises  pendant que le personnel médical essayait de la  sauver, car je n’aurais pas écrit ce texte sans m’être assuré des faits de ce témoignage.  Au maximum le ballon peut produire 3 à 5 litres minutes alors qu’avec le respirateur disponible à El Maarouf, les médecins auraient pu lui fournir les  15 l/ mn avec l’oxygène. Sur l’une des photos  prises pendant l’intervention, vous verrez  que le  saturomètre  qui mesure l’oxygène dans le  sang indique 88%. Il faut  au minimum 96%. D’où la nécessité de l’oxygène. Il n’y a pas d’oxygène à El Maarouf  contrairement à ce qu’a  déclaré  le  directeur  de l’établissement à la presse. Il est à la Réunion depuis lundi ; je n’ai pas  pu l’interroger.  Un directeur ne quitte pas un hôpital  qui met en danger ses malades par l’absence d’un simple produit qu’il est possible de trouver dans les boutiques de pays voisins. Continuer la lecture