L’eau de la Mamwe est revenue mais COFIPRIX ne répond toujours pas

13903384_10154374972294935_7198014458000877335_nNous sommes de ceux qui avons pesté contre la Mamwe à cause des robinets secs pendant une semaine. Ce qui n’a pas été dit, on se demande pourquoi, est la raison de cette pénurie.

Le système de distribution d’eau est vétuste et souffre de beaucoup de déficiences. Les gens originaires du sud qui viennent quotidiennement à Moroni, souffrent depuis plus d’un an des travaux de sa modernisation. Il reste encore des travaux à faire pour réparer ou remplacer des équipement et pièces vétustes : tuyaux, câbles, ventouses…

La responsabilité de la pénurie de la semaine passée, reviendrait à la société Cofiprix, plus connue comme partenaire minoritaire du Groupe Bolloré dans Moroni-Terminal. Cofiprix s’est bien intégrée au petit groupe d’entreprises qui commercent de tout aux Comores. Elle livre du ciment et participe aux appels d’offre de publiés par les services de l’état, et les organisations internationales.
Continuer la lecture

Bâtiment : c’est le temps de faire monter les murs avant le ramadan et les mashuhuli

ciment 2Le prix du ciment homologué à 66000 F prix magasin , se vend chez nombre de commerçants à 60000 F, soit 65000 F transport et manutention compris pour une livraison à Moroni.
En 2014 la tonne s’est vendue à plus de 100000 F. Il y a à peine 2 mois, elle se vendait à 80000 F.
Une réunion de concertation a eu lieu le samedi 26 mars aux Douanes, à l’initiative et sous la présidence du Chef de centre M. Madouhouli. La FCC, a réaffirmé sa position : la loi actuelle qui taxe le ciment au prix de revient, Coût+Assurances+Fret (CAF) doit être appliquée au lieu de l’ancienne tarification convenue entre l’état et les importateurs sur la base d’un prix CAF forfaitaire de 94 euros. L’arrivée de nouveaux importateurs, Cofiprix et Lafarge a changé la donne.

Continuer la lecture