Impureté dans les bouteilles de l’eau minérale Beniteau, suite

L’INRAPE (Institut National de Recherche pour l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement) par lettre de son directeur le Dr ABDOU AZALI HAMZA a confirmé à Mr HASSIM Amiraly le PDG de la société YAKO que les stocks ayant les dates limites de vente portant 10 Juillet 2017 et 2 Novembre 2017 doivent être détruits suite aux impuretés constatées.
L’usine YAKO qui s’est engagée à revoir et améliorer les processus de distribution de l’eau Beniteau , a reçu un plan précis de l’INRAPE, qui doit être mise en œuvre incessamment et faire l’objet d’un contrôle suivi.

Pour la 1 ère fois, l’état protège le consommateur.

La FCC a sonné l’alarme après avoir constaté des impuretés dans des bouteilles d’eau minérale dont la date de vente n’est pas expirée.
Pour la première fois, les autorités à travers l’Institut National de Recherche en Agriculture, Pêche et Environnement (INRAPE), ont réagi dans le sens de la protection des consommateurs, notamment les enfants, à qui on fait beaucoup consommer de l’eau minérale dans un pays où la dysenterie et la typhoïde sont endémiques.
L’initiative de la FCC, a bénéficié d’une large couverture internationale.

Lire la suite

Changements Climatiques : Compréhension et Adaptation.

Ces dernières semaines, une campagne de sensibilisation accès sur le reboisement anime le pays. Thème principal : l’adaptation aux changements climatiques. Planter des arbres est une bonne chose. Les arbres protègent le sol contre l’érosion, aident à réduire l’évaporation et absorbent le gaz carbonique, en partie responsable de l’effet de serre. Le reboisement est donc nécessaire pour protéger les ressources en eau. Mais, ce n’est pas suffisant.

Par Oubeidillah  Abdoul, Ph.D.

La protection et préservation de l’eau constitue l’une des importantes préoccupations des gouvernements dans le monde. Une particularité du thème sur l’adaptation aux changements climatiques est la protection des ressources en eau. Les îles Comores ont des ressources limitées en eau, et devraient s’en inquiéter. Plusieurs études faites dans différentes institutions hors du pays prédisent des moments difficiles à l’horizon. Lire la suite

Pollution de l’eau de la Mamwe : le conseil du Dr Said Hassani Mohamed

Une question au Dr SAID HASSANI Mohamed, Maître de Conférences des Universités, Enseignant de Chimie en Solution, Enseignant Chercheur à la Faculté des Sciences de l’Université des Comores et Chercheur Associé au CNDRS. Ancien directeur de la Pharmacie Nationale des Comores Lire la suite