Il faut sauver Comores Telecom

????????????????????????????????????

La société Comores Telecom a fait de coûteux investissement en infrastructures ; elle a multiplié les bâtiments au gré des humeurs électoralistes des gouvernements. Elle a beaucoup recruté. C’est la seule société de Telecom au monde, où en 2016, on trouve des agents partageant un bureau, sans ordinateur, sans téléphone de service, ni autre appareil mais débattant de foot, de mariage et des séries télévisées devant le client. Comores Telecom considère ses clients comme des abonnés captifs qui n’ont droit qu’à une téléphonie digne des années 2000.

A Moroni, Mutsamudu, Fomboni, il est impossible d’interroger un smartphone pour connaître la pharmacie ou le médecin de garde. Les coulées de lave de Ngazidja et les canons de la Citadelle de Mutsamudu sont plus vivants que le site web de Comores Telecom. Il n’est pas rare qu’aller en vedette d’Anjouan à Moheli, prenne moins de temps que le téléchargement d’une simple page de texte.

Le gouvernement sous les applaudissements de la population et particulièrement de la Fédération Comorienne des Consommateurs – FCC – a libéralisé le secteur des Telecoms en choisissant un deuxième opérateur. Le consommateur en attend un service adapté à ses besoins, performant, innovateur et abordable, et qui, enfin intègre les Comores au Monde. Continuer la lecture

2ème Licence . A quoi joue le gouvernement, face à la tragi-comédie de l’assemblée ?

Licence TelmaIl faut vraiment avoir du temps à perdre et ignorer les procédures législatives pour s’amuser à argumenter avec des dirigeants d’une assemblée, qui se déshonorent à chaque publication, dans leur djihad contre l’implantation d’un deuxième opérateur. Chacun reprendra les bonnes explications techniques et juridiques de l’ANRTIC. Elles ont été maintes fois fournies avant le vote de la loi par des députés qui l’ont adoptée, en espérant qu’elle sera ignorée. Et, après le vote, quand la direction de Comores Telecom, abritée derrière un syndicat maison, s’arcboute au monopole avec comme seul argument, un nombre d’agents suffisants pour construire une pyramide en Egypte, et de l’argent donné aux gouvernements successifs sans que les impôts, redevances, licences et taxes ne soient dus. Jouer à répondre à Messieurs les chefs des députés ne sert à rien. On perd son temps. On ajoute à la confusion, objectif réel visé par ces lettres de Hamramba. Il n’y a pas besoin d’un constitutionnaliste pour savoir qu’à part la création d’une commission d’enquête qui peut pondre des résolutions, des recommandations et autres …tions, le rôle de l’assemblée est joué, fini, basta, basi. Le débat législatif sur la question est lui terminé. Chacun peut perpétuer son petit débat politique, et même écrire des thèses. Mais tout revient à l’ANRTIC maintenant et au gouvernement qui doit veiller à la mise en pratique de ses orientations et au respect de ses engagements. Continuer la lecture

Les tarifs TIC sont chers aux Comores

Le PIB des Comores est classé 149eme sur 179 pays, juste derrière le Kenya et  devant le Tchad selon le FMI ; 205eme sur 225 pays juste derrière l’Ouganda et devant  Haïti selon la  CIA World Factbook, et enfin 162eme sur 180 pays, juste derrière le Mali et devant le Népal selon la banque mondiale (publié le 23 Mai 2013).

L’indice de développement humain place l’Union des Comores à la 132e sur 177 pays en 2006. Le revenu par habitant est estimé à 465 dollars en 2005. Il est légèrement inférieur à la moyenne pour l’Afrique subsaharienne (510 dollars) (source CIA). Le PIB moyen par habitant des pays d’Amérique latine, des Caraïbes et de la région Asie-Pacifique était près de quatre fois supérieures à celui des pays africains riches en ressources en 2007.

La téléphonie mobile :

Commençons d’abord par le prix de la carte SIM (puce), actuellement cette dernière coute 4000fc = 8,13euro. Pourtant si on regarde un pays comme la Guinée (PIB : 169ème, 210ème, 167ème respectivement FMI, CIA et Banque mondiale), la carte SIM coute 10 000Gnf=0,8euro. Le Sénégal (PIB : 114eme, 189eme, 147eme respectivement FMI, CIA et Banque mondiale), la carte SIM coute 1000fcfa=1,52euro. Continuer la lecture

La 3G, quel est le public ciblé ?

Hachim Djoumoi,  Ing. Informaticien

Cela fait un mois, jours pour jours, que la société Comores Télécoms a lancée la commercialisation de la 3G. Les professionnelles comme les néophytes se posent des interrogations sur le choix de Comores Télécoms à investir plusieurs milliards sur ce service.

L’application principale de la 3G est l’accès Internet à partir des téléphones mobiles. Cela permet l’accès à plusieurs services via le mobile, notamment les services bancaires (Mobile Banking, SMS Bankingla gestion de compte bancaire en ligne, etc) ou pour les agences de voyage les réservations de billets en ligne, paiement de factures, et communiquer avec l’extérieur dans la mobilité.

Tout est bien bon pour l’émergence du pays dans le domaine technologique. Cependant, quelques part, Comores Télécoms se contredit. La 3G ne couvre pas encore la totalité du territoire. Certains villes et villages doivent attendre des années pour que ce beau bijou arrive. Là nous rencontrons le même problème que celui de l’ADSL, qui jusqu’à aujourd’hui ne couvre pas la grande partie du territoire.  Continuer la lecture

Compte Rendu de la Réunion Contre la Censure de la VOIP par Comores Télécom

Des consommateurs comoriens se sont réunis aujourd’hui sous la présidence du Président de la FCC Mr SAID ABDALLAH MCHANGAMA au siège de la FCC afin de réfléchir ensemble sur les actions à mener face aux actes délibérés de sabotages de l’Internet par Comores Télécom. Cette réunion a vu la participation entre autres du Président et des membres de l’Association Comorienne des Consommateurs des TIC (ACTIC), des divers professionnels, et de simples consommateurs.

En effet, en cette veille de l’Aid; en cette période d’après BAC où les bacheliers effectuent les inscriptions et éventuellement les entretiens en ligne; au moment où on attend les coordonnées du transfert du membre de la famille en France pour finir le Ramadan; en ces temps où l’activité économique bat son plein; c’est ce moment qu’a choisi la Compagnie Nationale Comores Télécom pour brider l’Internet et ainsi bloquer tous les services de voix sur le réseau Internet en liaison avec les Comores. Continuer la lecture

Coordination contre les censures de Comores Télécom, compte rendu de la journée du 6 août 2013

La réunion des Consommateurs d’hier 5 août, a programmé entre autres actions à mener dans la journée de ce mardi 6 août 2013 : un dépôt de plainte et une conférence de presse.

Vers 10H de ce matin, la Fédération Comorienne des Consommateurs et  l’Association Comorienne des Consommateurs des TIC, représentées respectivement par  MM. Mohamed Said Abdallah Mchangama  et  Hamidou MHOMA, accompagnés de certains membres de ces structures et d’autres consommateurs comoriens ont déposé auprès de l’ANRTIC , représenté par  le Directeur Général,  assisté de certains de ses collaborateurs,  la plainte contre Comores Télécom pour censure et suppression de certains protocoles dont le VOIP.   Continuer la lecture