L’école à tout prix

444 001

Envoyer un enfant à l’école devient de plus en plus comme une corde liée au cou pour beaucoup de comoriens. Avec le minime salaire que perçoivent les parents, surtout les fonctionnaires de l’Etat, le prix des fournitures scolaires ainsi que les frais de scolarités devienent un énorme défi.

A trois mois de la rentrée scolaire, Abdallah Mmadi, un fonctionnaire de l’Etat ne se remet toujours pas. Avec trois enfants : en Petite Section, en Grande Section et en Cours Elémentaire niveau 1 (CE1), il avait payé plus de 50.000Fc rien que pour les fournitures scolaires. Les deux enfants de la maternelle avaient encore chacun près de 10.000Fc pour les manuels et 20.000Fc pour celui du CE1. Continuer la lecture