L’insécurité alimentaire augmenterait le coût des soins de santé.

bananeLes gens qui ne mangent pas à leur faim font davantage appel aux services de santé, révèle une étude menée en Ontario (Canada) et publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne. Selon le degré d’insécurité alimentaire, les coûts engagés pour soigner ces personnes sont de 23% à 121% supérieurs à ceux nécessaires pour soigner les gens qui n’ont pas de mal à se procurer des aliments.

En tant que professionnel de la santé, cette information m’interpelle dans la mesure où deux facteurs contributifs, fondamentaux pour la sauvegarde de notre  qualité de vie sont dans un état alarmant dans notre pays à savoir : l’insécurité alimentaire chronique dans nos foyers respectifs (zuli, ndzaya, twauni) et la dégradation des soins et services de santé en raison du sous financement public de notre système de santé (umavu unono djimla).  Continuer la lecture

Traitement de la malnutrition aux Comores, témoignage de l’ancienne directrice de la DRS de Ngazidja

Unicef Canada_PHOTO_EN_9195-e1452615384280Suite à un article sur le « Plumpy’nut » surnommé « la potion magique » ou le « Nutella des pauvres » https://ecceafrica.com/plumpynut-lutter-contre-malnutrition-enfants/ , soumis pour étude à la commission nutrition de la FCC, le Dr Zouleika Abdallah, ancienne directrice de la DRS de Ngazidja nous livre ici un état de lieux de la prise en charge des enfants souffrants de malnutrition aux Comores, particulièrement à la Grande Comore.  En ce qui concerne la FCC, cet article nous a interpellé sur 2 points essentiels, le risque d’obésité et d’allergie suite à la consommation de ce produit même si le produit jouit d’une double recommandation de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et du PAM (Programme Alimentaire Mondial). Comme tout produit raffiné, le respect des conditions d’utilisation est indispensable pour éviter tout effet secondaire. D’où notre questionnement à savoir si dans les pratiques, notre système de santé applique à la lettre les protocoles.

Ce témoignage nous renseigne à la fois sur le fonctionnement et l’état des connaissances sur la question de notre système de santé. Continuer la lecture

Clôture de la formation de la FCC sur l’allaitement maternel exclusif

TribuneLes 6-7-8 mai 2014, la FCC a organisé, avec le soutien de l’UNICEF, une formation de formateurs pour la promotion et la protection de l’allaitement maternel et l’alimentation du jeune enfant. La cérémonie de clôture avec remise d’attestation a eu lieu le 8 mai en présence de M. le Vice-président en charge du ministère de la santé, du Mufti et de Pierre Ngom, Représentant de l’Unicef, Mme Nasrat Mohamed Issa, vice-présidente de la FCC a été la maîtresse de cérémonie. La formation a été assurée par M Ahmed Mohamed Ahmed, nutritionniste, le Dr Karima Afraitane, directrice de la promotion de la santé, le Dr Ahmed Mohamed Abdourazak, Médecin référant VIH/SIDA au CHN d’El-Maarouf,  les Dr Ben Aboubacar et SAid Ali Mbae de l’Unicef. Continuer la lecture