Excédé, le MMM repart à l’assaut

Face à l’accentuation de la crise énergétique ses dernières semaines, le mouvement Madji na mwendje (MMM) présidé par Saïd Abdallah Mchangama,  président de la Fédération Comorienne des Consommateurs (FCC) a tenu une réunion mardi 13 janvier au CASM Mtsangani. La rencontre avait pour but  de discuter et  réfléchir sur les actions à mener devant le non respect des engagements du gouvernement.Ma-mwe Lire la suite

Electricité : Non au grand retour en arrière!

MamweCela fait des  semaines  que le plan de  distribution de la Mamwe n’est plus respecté. La direction, il faut le reconnaître, informe le gouvernement et le MMM, de chaque pas en arrière, dans la réduction de la capacité de production.

Il faudrait trouver la tombe du sorcier consulté pour l’implantation du sorcier de Vwadju, pour la brûler, tant à suivre les explications de la Mamwe, ce  site  est  kisirani-nuhusi. Puisque la Mamwe fait de son mieux mais rien n’y fait.

Les pièces des moteurs  chinois qui auraient dû  être livrés en novembre, ne sont toujours pas arrivées et la Mamwe a décidé d’aller les acheter elle-même  à Dar Es Salaam , avec l’assistance  de l’ambassade des  Comores en Tanzanie.  C’est sur  la base de la disponibilité de ces pièces que la Mamwe s’engageait à une  amélioration du plan de  distribution à la fin de 2014

Les  Iraniens qui révisent d’autres  moteurs promettent, promettent  et traînent. Lire la suite

Mouvement Madji na Mwendje : le temps des négociations

Lien

DSCN0207Le mouvement Madji na Mwendje, présidé par Saïd Mchangama, président de la FCC, poursuit ses actions pour la fourniture d’électricité dans toute l’île. Une réunion avec le gouvernement a eu lieu, samedi 22 novembre avec la présence des chefs des villages, des représentants du Modec, Usukani wa Masiwa, N’goshawo, Association des parents d’élèves et la plateforme des femmes entrepreneures (EFOI).

Après avoir souligné l’effort du gouvernement à respecter ses engagements pour la fourniture de l’électricité, ce qui était une condition préalable à toute négociation, le mouvement Madji na Mwendje a présenté les revendications de la population. Il s’agit de la suppression,  de la taxe télé, de la location du compteur que l’abonné achète à l’installation, de la partie fixe particulièrement revendiquée par les  entrepreneurs et de l’annulation de la facture de septembre, mois sans aucun jour  de courant pour les régions hors le grand Moroni. Lire la suite