Veille sur les prix, le Délégué à l’Economie organise une première réunion à la demande de la FCC

Veille sur les prix

Dans son action de veille sur les prix, la FCC a écrit  le 27 avril 2013 au Délégué chargé de l’Economie et des Privatisation et aux Commissaires chargés des Finances, de l’Economie et du Commerce des îles, pour demander aux autorités de prendre les initiatives nécessaires contre les pénuries spéculatives  conduisant à des hausses  de prix au mois de ramadan et pendant la période des mariages (mashuhuli).

Suite à cela, une réunion a eu lieu au ministère des Finances  à l’initiative du Délégué chargé de l’Economie et des Privatisations Monsieur Abdou Nassur Madi, en présence du Directeur Général des Douanes Monsieur Ali Hamissi, assisté  de  du Directeur Adjoint Monsieur Moustoifa Said  Soimihi, du Directeur de l’Economie Monsieur Massimiya et de la Direction du contrôle des prix.

Le Délégué a reconnu le bien fondé de concertations préventives, et que les autorités  doivent, comme  le demandent les consommateurs, s’y prendre plusieurs mois à l’avance pour ne pas avoir à lutter contre les hausses en plein mois de ramadan.

La FCC a demandé que les autorités publiques s’assurent auprès des importateurs que toutes les mesures sont prises pour éviter toute pénurie.

Le Délégué et le Directeur de l’économie ont soulevé la question  de la  société Mohsin Import importatrice de produits carnés, accusée de concurrence déloyale par ses concurrents suite à des prix de vente  inférieurs.

La FCC a rappelé qu’une délégation a rencontré l’importateur et visité les  locaux. Il appartient aux concurrents d’apporter des preuves de non-respect des lois et de la règlementation, le cas  échéant, mais que ceux qui pratiquent des prix exorbitants qui pénalisent gravement le consommateur, ne sauraient demander des privilèges  juste parce qu’ils  sont  comoriens.

Le Directeur général des Douanes a, documents à l’appui, confirmé que l’entreprise Mohsin est en règle.  L’entreprise a prouvé aux services publics, qu’elle ne vend pas à perte et comme, elle l’a déclaré au président de la FCC, elle obtient du même exportateur  qui vend à ses  concurrents, les mêmes prix d’achat, qui lui permettent de cendre avec un bénéfice raisonnable. La société compte diminuer ses prix  au mois de ramadan.

Un calendrier de travail avec des rencontres  régulières a été adopté, afin d’assurer la veille des prix.

Pour lire la lettre, cliquez sur le lien ci-dessous:

Lettre à propos de la veille sur les prix

Print Friendly, PDF & Email